SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, a organisé le 17 juin dernier sa « Journée sécurité 2019 ». Autour de la devise « nous avons tous un rôle à jouer », l’ensemble des filiales de SPIE ont été mobilisées pour réfléchir au rôle de chacun pour garantir la sécurité de tous.

Une journée plébiscitée par les collaborateurs

Depuis 2010, SPIE organise chaque année une « Journée sécurité » dédiée à la sensibilisation de ses collaborateurs sur la politique sécurité de l’entreprise. Pour cette neuvième édition, le Groupe a souhaité mettre l’accent sur le rôle de chacun dans la prévention des risques.

Le constat est fréquemment le même : un accident est dû à une succession d’erreurs et de décisions qui n’ont pas été prises de manière appropriée.

Rob Goodhew, directeur général de SPIE UK, met donc en avant l’enjeu de cette journée : « La prévention des accidents nécessite un engagement de toute l’organisation. Dans notre travail chez SPIE, quel qu’il soit, nous avons tous à faire des choix qui peuvent avoir un impact sur la sécurité. Il est de notre responsabilité à tous de tout mettre en œuvre pour prévenir la survenue de tout accident et notamment ceux liés à nos risques majeurs. »

Ce sont ainsi 27 000 participants qui se sont réunis lors de cette « Journée sécurité » 2019. Fonctions opérationnelles et fonctions supports se sont rencontrées et ont pu échanger sur le rôle de chacun afin d’améliorer les actions en matière de prévention sécurité.

« Tous nos collaborateurs, quels que soient leur domaine d’activité et leur niveau hiérarchique, ont la possibilité et le devoir de contribuer à faire de SPIE un lieu de travail encore plus sûr », explique Jérôme Lesne, directeur du développement durable de SPIE. « Du comité exécutif aux ouvriers de chantier, nous avons tous un rôle à jouer pour garantir un travail en toute sécurité. Cette journée nous aide à réfléchir à ce rôle, à le définir et à le tenir ».

Echanges de bonnes pratiques, discussions de certaines problématiques et lancement d’initiatives locales sont autant de points positifs relevés par les salariés. Ces derniers ont également apprécié la diversité des scenarios basés sur des accidents réels, démontrant l’implication de chacun dans la chaîne de sécurité.

Réfléchir autour de cas d’accidents réels

Mobilisant les salariés SPIE par petits groupes, cette nouvelle édition de la « Journée sécurité » était organisée en trois phases. La première, conçue comme un retour d’expérience, permettait à chacun de visualiser ses actions quotidiennes de prévention comme autant de maillons indispensables de la chaine sécurité.

La deuxième phase présentait une étude de cas d’un accident sous forme de bande dessinée. Chaque participant était amené à jouer le rôle de l’une des personnes impliquées dans l’incident et devait réfléchir aux décisions qui auraient dues êtes prises afin d’éviter l’accident. « Ces cas ne sont nullement théoriques, ce sont des accidents qui se sont réellement produits, précise Jérôme Lesne, directeur du développement durable de SPIE. Nos collaborateurs spécialisés dans le secteur de l’industrie ont par exemple réfléchi sur un accident qui s’est produit en sectionnant un câble électrique présumé hors service. ».

 Pour conclure la session, tous les participants étaient invités à prendre un engagement réalisable et immédiatement applicable leur permettant de contribuer à la sécurité au sein du Groupe.

Tous acteurs de la « chaîne » sécurité

Véritables temps forts pour chaque collaborateur, les « Journées sécurité » SPIE permettent ainsi de renforcer durablement année après année la culture sécurité. Olivier Domergue, directeur général de SPIE France, relate comment « chacun doit se sentir responsable de la maitrise des risques de nos activités et à ce titre déterminer les meilleures solutions pour protéger nos intervenants. La sécurité doit être une préoccupation constante à tous les niveaux de nos organisations et vecteur de performance dans l’entreprise. »

Au-delà de ce « coup de projecteur », les actions de prévention sécurité se poursuivent toute l’année à travers de multiples initiatives locales et nationales s’inscrivant dans une démarche de long terme : écoles mobiles de sécurité en France, élaboration du principe du Safety Champion au Royaume Uni [1], etc.


[1] Principe du « Safety Champion : chaque équipe désigne un collaborateur pour veiller spécialement à la sécurité durant 4 semaines, puis quelqu’un d’autre prend sa place. Ce dispositif a également été adopté par SPIE Deutschland & Zentraleuropa en 2018.


Pour plus d’informations : www.spie.com

Abonnez-vous à nos newsletters !