Un délaissé d’autoroute a été réhabilité par RES en site photovoltaïque au service du territoire montfortais et sera exploité dans la durée par Cap Vert Energie. Ce dernier a lancé une campagne de financement participatif pour associer les habitants des Alpes-de-Haute-Provence et des départements limitrophes à ce projet en faveur de la transition énergétique du territoire.

Un projet avec un fort ancrage local

Ce jeudi 20 juin, Yannick Gendron, Maire de la commune de Montfort, Jean-François Petit, Directeur Général de RES en France et Pierre de Froidefond, Associé co-fondateur de Cap Vert Energie ont inauguré la centrale photovoltaïque au sol des Broules dans le département des Alpes-de-Haute-Provence en présence de René Massette, Président du Conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence.

Les Maires successifs Messieurs ROUCAUD et GENDRON de Montfort ont permis de donner une seconde vie à un délaissé d’autoroute dans le cadre d’une démarche de revalorisation du foncier sur le secteur des Broules. Projet emblématique de la stratégie de la municipalité concernant la revalorisation du foncier dans le secteur des Broules, le développement de ce site photovoltaïque a conduit à une modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU), afin d’autoriser l’installation d’activités économiques telles que les centrales d’énergies renouvelables.

RES a développé le site et l’a cédé à Cap Vert Energie qui l’exploitera dans la durée. Les deux groupes ont une approche complémentaire qui leur permet de mettre en œuvre des projets d’envergure tels que la centrale Les Broules. La stratégie du groupe RES, l’un des leaders mondiaux dans le domaine du développement de projets d’énergies renouvelables, sur le marché du photovoltaïque en France est de construire des centrales avant de les vendre avec un contrat de maintenance, sans volonté de détenir à terme l’ensemble des actifs développé.

Cap Vert Energie, producteur indépendant d’énergies renouvelables dont le siège est à Marseille, affiche une stratégie de croissance externe forte afin d’asseoir sur un parc d’actifs complémentaires et conséquents son offre de production et de fourniture d’énergie renouvelable décentralisée. Le groupe développe, finance, construit et exploite des centrales de production d’énergies renouvelables pour répondre aux besoins énergétiques et environnementaux des entreprises et des collectivités dans un modèle de vente directe de l’énergie.

Situé sur les remblais de l’autoroute A51, ce projet est en adéquation avec l’approche de Cap Vert Energie : redonner une nouvelle vie à des fonciers jusqu’alors non valorisés, au service de l’environnement, en priorisant des sites anthropisés (délaissés autoroutiers ou ferroviaires, friches industrielles, anciennes décharges, carrières déclassées, etc).

Associer les habitants à la transition énergétique de leur territoire

Dans sa stratégie d’ancrage local, Cap Vert Energie a décidé d’associer activement les habitants des Alpes-de-Haute-Provence et des départements limitrophes dans la transition énergétique de leur territoire. Une campagne de financement participatif a été mise en place il y a un mois, avec un objectif total de 120 000 € : 33 900 € ont déjà été récoltés. La campagne est ouverte aux habitants des Alpes-de-Haute-Provence, de la Drôme, du Vaucluse, des Alpes-Maritimes, du Var et des Hautes-Alpes jusqu’au 27 juillet, avec un taux d’intérêt annuel capitalisé de 6%. La centrale photovoltaïque des Broules bénéficie d’un contrat signé avec EDF de 20 ans qui garantit un tarif d’achat fixe de l’électricité produite sur le site.

Centrale photovoltaïque des Broules : chiffres clés

  • Superficie de la centrale : 6,9 hectares
  • Puissance : 4 Mégawatts crête avec 33 300 panneaux photovoltaïques
  • Equivalence de la consommation en électricité : 3 000 habitants, soit l’équivalent en année pleine de la consommation des Mées
  • Equivalence tonnes de CO2 évitées : 170

Pour plus d’informations : www.res-group.com/fr ; www.cvegroup.com

Abonnez-vous à nos newsletters !