Voltalia (Euronext Paris, code ISIN : FR0011995588), acteur international des énergies renouvelables, annonce le lancement de la construction du projet Mana Stockage situé en Guyane française, non loin du projet actuellement en construction de Savane des Pères au sein du complexe de stockage Toco. Il s’agit du plus grand complexe de stockage par batteries de France.

« Le marché du stockage par batteries est naissant : en 2018, il représentait moins de 1% du marché du renouvelable. Avec la baisse du coût des batteries, mais aussi des autres technologies de stockage, le secteur va connaître un développement rapide et durable. Présent sur ce marché depuis 2017, nous construisons une compétence aussi bien sur des petites que des grandes capacités de stockage, ce qui nous ouvrira de nombreuses opportunités » commente Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

Mise en construction d’un deuxième projet de stockage pour Voltalia en Guyane française

Voltalia lance la construction de Mana Stockage, un projet constitué de deux nouvelles unités de stockage par batteries pour une puissance installée totale de 10 MW et d’une capacité utile totale de 11,3 MWh.

Principal lauréat d’un appel à projets de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) en 2018, Mana Stockage représente 90% de la puissance retenue pour le territoire. Conçu grâce à l’expertise des équipes du Groupe, qui en assurent aussi la construction et la maintenance, cet équipement bénéficiera d’un contrat de rémunération d’une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue en début d’année 2020.

Une solution de stockage, au service du réseau électrique… et des consommateurs finaux

Les deux unités de Mana Stockage répondront à deux enjeux distincts ayant fait l’objet d’un cahier des charges précis et justifiant des dimensionnements adaptés. La première unité (5 MW / 4 MWh) répondra à un service de régulation de fréquence : en déchargeant sur le réseau l’électricité stockée lors d’une baisse de fréquence, liée à une baisse de la production ou à une augmentation de la consommation, elle permettra au gestionnaire de réseau de stabiliser la fréquence du réseau.

La seconde unité (5 MW / 7,3 MWh) répondra à un besoin d’arbitrage quotidien : en stockant l’électricité produite en période de production abondante, et en déstockant celle-ci lors de la pointe de consommation le soir, elle permettra de baisser le coût de l’électricité pour le gestionnaire de réseau.

Au total, la CRE a estimé les surcoûts de production évités par l’ensemble des 11 projets lauréats de l’appel à projets de 2018 à plus de 370 millions d’euros sur les 25 années à venir.

Le complexe de stockage Toco

Avant Mana Stockage, le complexe a déjà accueilli le projet de Savane des Pères. Actuellement en construction1 avec une mise en service prévue au second semestre 2019, le projet Savane des Pères combine une unité de stockage par batteries de 2,6 MW /2,9 MWh avec une unité solaire de 3,8 MW. Au total, le complexe de stockage Toco offre donc une capacité de stockage de 12,6 MW / 14,2 MWh.

Un savoir-faire différenciant dans le stockage, au service des petits réseaux et des sites isolés

Sur le stockage, comme pour toutes les technologies qu’il maîtrise, Voltalia est présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur, depuis le développement du projet jusqu’à son exploitation-maintenance. Avec les projets guyanais en cours de construction, 2019 connaît une accélération de l’activité du Groupe sur ce segment. Ces compétences sont particulièrement pertinentes pour les projets en sites isolés ou sur des petits réseaux que Voltalia développe actuellement dans les pays émergents.


Pour plus d’informations : www.voltalia.com

Abonnez-vous à nos newsletters !