La Direction des routes Île-de-France (DiRIF) lance le confortement des murs de soutènement de la N118 à Sèvres. Un audit réalisé à la fin de l’année 2018 a permis de déceler une fragilisation des armatures métalliques de deux murs de soutènement de la N118 à Sèvres.

La DiRIF a immédiatement pris des mesures conservatoires (fermeture de la voie de droite dans le sens province vers Paris, réduction de la largeur de la bretelle d’accès depuis Sèvres vers Vélizy et déviation des poids lourds) afin de garantir la sécurité de l’ensemble des usagers.

Les travaux qui débuteront au mois de juin 2019 ont pour objectif de renforcer une partie du remblai de la N118 et de permettre la réouverture, en août, de la voie de droite dans le sens province-Paris, actuellement fermée à la circulation, ainsi que la levée de l’ensemble des restrictions de circulation dans le respect des plus strictes conditions de sécurité

Un diagnostic préventif

Les deux murs de soutènements de la N118 à Sèvres ont été construits en 1972 selon la technique des murs en « terre-armée ». Suite à l’effondrement partiel du mur de soutènement de l’A15 à Argenteuil en 2018, la DiRIF a engagé des vérifications de structure sur l’ensemble des ouvrages similaires afin de préserver la sécurité des usagers et de vérifier l’intégrité des ouvrages. Les investigations réalisées n’ont pas révélé d’état général mettant en cause leur pérennité à court terme mais ont montré la nécessité de rénover certains remblais. C’est le cas de deux murs de la N118, situés à Sèvres, de part et d’autre des voies de circulation.

Chiffres-clés

  • 230 clous posés au total
  • 10 m de longueur moyenne des clous
  • 5 mois Durée des travaux – Fin des travaux : novembre 2019
  • 50 m Longueur de la consolidation de chaque côté
  • 80 000 véhicules empruntent chaque jour la N118 dans les deux sens
  • 1,1 M€ de travaux, entièrement financés par l’État

L’organisation des travaux

La technique retenue consiste à installer des clous métalliques de 10 m de long en moyenne et de 38 cm de diamètre à travers les écailles recouvrant le mur de soutènement afin de le consolider. Localement, là où les constructions empêchent la pose des clous métalliques, des murs en béton seront coulés.

Les travaux sont répartis en deux étapes :

1/ Étape préparatoire dès le début du mois de mai :

Réalisation des études géotechniques et pose d’une dizaine de clous d’essai. Ceux-ci subiront plusieurs tests de résistance afin de valider leur solidité et pouvoir commencer le confortement proprement dit.

2/ Étape de réalisation :

La priorité est donnée à la réouverture de la voie de droite de la N118, dans les conditions maximales de sécurité. C’est donc par ce côté que les travaux commenceront au début du mois de juin.

La réouverture de la voie de droite de la N118 vers Paris est prévue pour le mois d’août.


Pour plus d’informations :  www.dir.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !