© EPA Paris-Saclay-Alticlic

La première Biennale d’architecture et du paysage (Bap) en Ile-de-France se déroulera du 4 mai au 13 juillet à Versailles. Organisée à l’initiative de la Région Ile-de-France, sous le commissariat général de François de Mazières, maire de Versailles, la « Bap ! » propose des expositions, animations, conférences, parcours dans l’espace public et des lieux d’exception dans toute la ville.

L’EPA Paris-Saclay s’associe à l’événement à travers deux expositions appuyées par ses maquettes des projets d’aménagement de la ZAC Versailles Satory-Ouest et du campus urbain de Paris-Saclay. L’EPA y démontre l’identité architecturale et paysagère de Paris-Saclay.

L’architecture, le paysage, la ville durable et connectée sont au cœur de la fabrique de la ville sur l’ensemble de l’opération d’intérêt national pilotée par l’EPA Paris-Saclay. Michel Desvigne, Grand Prix de l’urbanisme 2011 est le paysagiste, mandataire du groupement en charge de la stratégie d’aménagement à l’échelle de l’Opération d’intérêt national Paris-Saclay. Les plus grands noms de l‘architecture contemporaine, Renzo Piano, Rem Koolhaas, Clément Blanchet, Floris Alkemade, BRS, CAB signent des bâtiments, des laboratoires, des écoles, des logements… exemplaires sur ce territoire. Paris-Saclay montre la voie de nouveaux rapports entre ville et nature, monde agricole et monde urbain.

Versailles Satory-Ouest, ville durable et pôle des mobilités du futur

Situé à proximité du centre et du château de Versailles, desservi à terme par une gare de la ligne 18 du métro du Grand Paris, le site présente un potentiel de développement et de mise en valeur exceptionnel, à l’échelle des Yvelines et du Grand Paris. Cette qualité du site impose des ambitions élevées en matière d’aménagement de la part de l’ensemble des partenaires : le Ministère de la Défense, la Ville de Versailles, la Communauté d’agglomération Versailles Grand Parc, le Conseil départemental des Yvelines et l’Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay. Une charte en assure la qualité architecturale, urbaine et paysagère.

Son développement rendu possible par la libération des terrains militaires à l’ouest, est fortement lié à l’amélioration de sa desserte : dans un premier temps la restructuration de l’échangeur RN 12/RD 91 associée à la création d’une bretelle de desserte à l’ouest du plateau, puis la création d’une liaison gare de Saint-Cyr – Satory (tangentielle ouest en 2017) via une partie de la voie ferrée militaire existante.

Le quartier de Satory Ouest accueille un pôle d’innovation (centres de recherche et développement, PME, start-ups) sur les mobilités du futur ainsi que sur l’industrie de la Défense. L’ambition est de penser ce territoire comme un pôle urbain mixte, connecté à son environnement, construit autour de ce pôle technologique et se déployant dans un ensemble de quartiers mixtes ou résidentiels, proposant une offre diversifiée d’habitat pour les salariés actuels et futurs.

Le quartier sera remarquable par sa qualité architecturale et paysagère, par ses ambitions écologiques et énergétiques, ainsi que pour ses mobilités innovantes et ses projets paysagers et environnementaux.

Gauche : ©EPA Paris-Saclay-Contextes
Droite : ©EPA Paris-Saclay-Carlos Ayesta

Le campus urbain de Paris-Saclay, plus vaste ensemble urbain en construction en Europe 

Le campus Paris-Saclay se déploie sur la frange sud du plateau de Saclay, sur un périmètre de 7 kilomètres de long sur un kilomètre de large, allant du nouvel éco quartier Camille Claudel de Palaiseau aux portes de CEA dans le secteur de Saint Aubin. Des architectes de renommée internationale et nationale y ont conçu des bâtiments.

Comprenant trois zones d’aménagement concerté (ZAC) – les quartiers de l’École polytechnique, de Moulon et Corbeville – il réunira, d’ici 2025, plus de 20 000 chercheurs et enseignants, 30 000 étudiants, 20 000 employés d’entreprise et environ 15 000 habitants. Près de l’École polytechnique se sont implantés, dès le début des années 2000, Danone, Thales, l’Institut d’optique, l’Inria, Nano-Innov et Digiteo et, plus récemment, Horiba, l’ENSTA ParisTech et l’ENSAE ParisTech. L’Institut Mines Télécom, AgroParisTech / INRA – les rejoignent pour former un ensemble scientifique et industriel majeur au cœur d’un quartier de ville animé.

Le quartier de Moulon se développe autour des implantations de CentraleSupélec, des bâtiments de l’Université Paris-Sud et des futures implantations de l’École normale supérieure Paris-Saclay et d’équipements mutualisés comme le Learning Center. Il accueille également des nouveaux pôles de vie et de logement de Gif-sur-Yvette et Orsay. Le secteur de Corbeville occupe une position centrale entre l’École polytechnique et Moulon. Quartier mixte regroupant des logements, des commerces et des équipements notamment sportifs, il permettra la continuité urbaine au sein du campus, l’intégration de la RN 118, du Grand Paris Express et du TCSP dans un maillage viaire reconfiguré.

Depuis 2010, l’Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay s’efforce, avec l’appui du paysagiste et urbaniste Michel Desvigne, de proposer un projet qui permette de concilier au mieux le développement d’un grand campus urbain et le maintien de l’environnement naturel et agricole exceptionnel du plateau de Saclay.

Les bâtiments d’enseignement supérieur et de recherche se doivent d’anticiper l’évolution des pratiques, les nouvelles façons d’enseigner et de transmettre des connaissances, tout en s’adaptant aux contraintes de la recherche de très haut niveau et aux équipements scientifiques toujours plus sensibles. Il en est de même pour les bureaux et les logements. Compacts et confortables, largement ouverts sur les espaces naturels, ces bâtiments mixtes soignent leur rapport à l’espace public pour mieux accueillir de nouveaux usages et s’adapter aux évolutions de la vie professionnelle et des modes d’habiter. Enfin, par son approche technique et environnementale, l’architecture joue un rôle primordial dans la stratégie d’éco-territoire portée par l’EPA Paris-Saclay. Elle doit affirmer la sobriété énergétique des bâtiments en privilégiant l’utilisation de matériaux à très faible impact pour l’environnement.

Aujourd’hui, l’identité architecturale et urbaine de Paris-Saclay est d’ores et déjà empreinte de plus de 80 projets remarquables réalisés, ou en cours de réalisation, mobilisant la créativité de nombreuses agences d’architecture qui, toutes, partagent la même ambition : offrir un cadre de vie et de travail de haute qualité en connexion directe avec la nature et les grands paysages environnant du territoire.

En savoir plus

  • Expositions : « Horizons 2030 »
  • Ancienne poste : 3 avenue de Paris, 78000 Versailles
  • Entrée libre

Pour plus d’informations : www.epaps.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !