A données comparables, le chiffre d’affaires s’inscrit en hausse de +5,7%, tiré à la fois par les prix et par les volumes, par rapport à une base de comparaison qui avait souffert au premier trimestre 2018 en Europe de conditions climatiques rigoureuses. Les prix poursuivent leur bonne orientation de l’année dernière dans un contexte légèrement moins inflationniste.

A données réelles, le chiffre d’affaires s’établit à 10 378 millions d’euros, avec un effet de change de +0,6%, notamment lié à l’appréciation du dollar américain par rapport à l’euro, malgré la dépréciation du réal brésilien, des couronnes des pays nordiques et d’autres devises en Asie et pays émergents.

L’effet périmètre reste quasiment stable (+0,1%), les acquisitions étant compensées par le programme de cessions, notamment la Canalisation en Chine à Xuzhou. Les acquisitions reflètent l’intégration de sociétés dans de nouvelles niches technologiques ou de services (Kaimann), en Asie et pays émergents (Join Leader) et la consolidation de nos positions fortes (Hunter Douglas). A noter qu’à la suite du passage de l’Argentine en hyperinflation, ce pays, qui représente moins de 1% du chiffre d’affaires du Groupe, a été retiré de l’analyse à données comparables depuis le 1er juillet 2018.

Performances des Segments (chiffre d’affaires à données comparables)

Le chiffre d’affaires des Solutions Haute Performance (SHP) augmente de +2,4% grâce à des marchés industriels satisfaisants, en dépit de la faiblesse du marché de l’automobile.

  • La Mobilité affiche une bonne résistance dans un environnement difficile sur le marché automobile. Malgré une poursuite du repli en Europe et en Chine, l’activité est en particulier soutenue par des gains de parts de marché grâce à la stratégie de différenciation vers les produits à plus forte valeur ajoutée.
  • L’Industrie se stabilise. Le niveau d’activité des Céramiques se maintient à celui du second semestre 2018. L’Amérique du Nord s’inscrit ainsi en léger retrait, tandis que l’Asie et les pays émergents poursuivent leur croissance.
  • Les activités servant l’industrie de la Construction progressent nettement dans les principales géographies en Europe et dans les Amériques.
  • Les Sciences de la vie poursuivent la dynamique de forte croissance.

L’Europe du Nord progresse de +7,8% par rapport à une base de comparaison aisée en 2018, du fait de bonnes conditions de marché dans les principaux pays. La Distribution bénéficie d’un très bon début d’année et les métiers industriels progressent, en particulier dans le Gypse et les Mortiers, de manière plus mesurée dans le Vitrage bâtiment.

Les ventes dans les pays nordiques connaissent un très bon début d’année dans tous les métiers et principaux pays, en particulier dans la Distribution qui connaît une progression à deux chiffres ; le marché de la construction maintient une bonne dynamique. Le Royaume-Uni reste en croissance dans un environnement économique toujours incertain. Les ventes en Allemagne s’inscrivent en nette hausse, poursuivant l’amélioration des tendances enregistrées depuis le second semestre 2018. L’Europe de l’Est continue son développement dans tous les principaux métiers et pays.

L’Europe du Sud – Moyen-Orient & Afrique enregistre une hausse de +5,0% par rapport à une base de comparaison aisée l’an passé en Europe. La Distribution tire la croissance ; les métiers industriels progressent, en particulier le Gypse, l’Isolation et les Mortiers. La Canalisation affiche une légère hausse des ventes et poursuit ses efforts de compétitivité.

La France maintient sa dynamique de croissance et connaît un très bon début d’année encore soutenu par les deux moteurs du marché de la construction, rénovation et neuf ; l’Isolation continue de bénéficier d’une forte demande en rénovation énergétique. Parmi les autres pays, l’Espagne affiche une forte croissance, le Benelux et l’Italie progressent. Le Moyen-Orient et l’Afrique entament l’année en repli, tout particulièrement en Turquie.

Les Amériques affichent une croissance de +4,6%. L’Amérique du Nord bénéficie d’un bon effet prix au détriment des volumes, dans un contexte de poursuite de l’inflation des coûts des matières premières. Malgré une base de comparaison élevée, les Produits d’extérieur se stabilisent grâce à un fort effet prix. L’Amérique latine poursuit sa forte croissance, en particulier dans le Vitrage bâtiment et les Mortiers ; le Brésil accélère sa reprise.

L’Asie-Pacifique enregistre une croissance interne de +7,7% du fait d’une dynamique soutenue dans le Vitrage bâtiment et le Gypse. L’Inde bénéficie de ventes additionnelles à la suite du démarrage de son 5e float et le Gypse continue sa forte croissance. Parmi les autres pays d’Asie, la Chine progresse.

Perspectives 2019

Le Groupe confirme ses perspectives pour l’ensemble de l’année 2019 :

  • Solutions de Haute Performance : les marchés industriels devraient rester satisfaisants notamment aux Etats-Unis, en dépit des incertitudes sur le marché automobile en Europe et en Chine ;
  • Europe du Nord : en progression, malgré un Royaume-Uni incertain ;
  • Europe du Sud – Moyen-Orient & Afrique : croissance attendue globalement dans la région, avec un marché de la construction en France qui devrait être soutenu par la rénovation tandis que le neuf pourrait être en recul à partir du second semestre ;
  • Amériques : croissance des marchés à la fois en Amérique du Nord et en Amérique latine ;
  • Asie-Pacifique : poursuite de la croissance.

Le Groupe rappelle ses priorités d’actions définies en février :

  • sa priorité aux prix de vente dans un contexte de poursuite des pressions inflationnistes sur les coûts ;
  • son programme d’économies de coûts afin de dégager environ 300 millions d’euros d’économies supplémentaires par rapport à la base des coûts de 2018, ainsi que plus de 50 millions d’euros dès 2019 dans le cadre du Plan « Transform & Grow » ;
  • son programme d’investissements industriels à un niveau proche de 2018, avec une priorité aux investissements de croissance hors Europe occidentale et une focalisation particulière sur la productivité et la poursuite de la transformation digitale ;
  • son engagement en investissements R&D pour soutenir sa stratégie de différenciation et de solutions à plus forte valeur ajoutée ;
  • sa priorité à la génération d’un autofinancement libre élevé.

En ligne avec notre objectif du mois de février, nous visons en 2019 une nouvelle progression du résultat d’exploitation à structure et taux de change comparables.


Pour plus d’informations : www.saint-gobain.com

Abonnez-vous à nos newsletters !