Stéphane Beaudet, vice-président d’Île-de-France Mobilités et président de l’Association des maires d’IDF (AMIF), Laurent Probst, directeur général d’Ile-de-France Mobilités et Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris, ont désigné les lauréats de l’appel à projets visant à inventer les espaces publics de demain sur la thématique « Mobilier urbain et sécurité sur les places du Grand Paris ».

Le jury a désigné quatre lauréats sur les 56 candidatures reçues.

Les lauréats mettront en place leur innovation sur l’Esplanade Jean Moulin à Bobigny (93)

Citeflor : la solution CityMur® Protect propose l’association originale du béton et du végétal pour une sécurité apaisée des espaces publics. Tous les éléments sont modulables et les agencements multiples en fonction du désir des usagers et de l’utilisation de lieu où les éléments sont installés.

Agence Michel Tortel : la solution Les mots protègent propose des blocs anti-bélier en béton en forme de lettres fixéés dans le sol. Les lettres sont indépendantes les unes des autres et peuvent être déplacées pour créer une infinité de mots.

© Citeflor ; © Agence Michel Tortel

AREP / Cronos : la solution EMC² propose de transformer une problématique sécuritaire en un mobilier issu du territoire et adapté à son environnement. La fabrication fait appel au réemploi et au recyclage de matériaux provenant des chantiers de démolitions et de terrassements. La gamme de mobilier est adaptée à tous les utilisateurs (homme, femme, adulte, enfant, employé de bureau, retraité, sportif, cycliste, PMR…).

Graphite Studio / C&E ingénierie : la solution Urban Megaliths est un mobilier urbain de sûreté, issu de la déformation organique d’une glissière en béton. Banc, jardinière, table et parking à vélos… il se décline et s’assemble pour créer des micro-espaces pour accueillir les passants.

© AREP / Cronos ; © Graphite Studio / C&E ingénierie

C’est un jury composé de représentants de la Ville de Bobigny, de la Préfecture de Seine-Saint-Denis, d’Île-de-France Mobilités, de la Société du Grand Paris et de l’AMIF qui a désigné les quatre lauréats. Au total, 56 candidatures ont été reçues.

« Le Grand Paris Express et particulièrement ses gares, transformeront demain des quartiers de ville. Outre l’intégration de ces objets architecturaux dans le contexte urbain, les fonctionnalités induites par ces nouveaux lieux d’intermodalité sont à réorganiser et à repenser. Cet appel à projets par l’innovation et la diversité des solutions proposées est une réponse adaptée à cet exercice prospectif. Je me réjouis du partenariat entre la Société du Grand Paris, Ile-de-France Mobilités et l’AMIF. Cette démarche collaborative entre les acteurs du transport et les collectivités est à mon sens indispensable à la réussite du projet. » Stéphane Beaudet, président de l’Association des maires d’Ile-de-France, vice-président d’Ile-de-France Mobilités

« Le Grand Paris Express est un projet formidable qui va s’insérer dans un réseau de mobilités existant très complexe. Nous devons veiller à ce que les interconnections du Grand Paris Express avec toutes les autres mobilités soient optimales : le train, le métro, le tramway, les bus, le vélo, les voitures, les nouvelles mobilités. Les gares du Grand Paris doivent être conçues pour que les échanges entre les modes et les mobilités soient rapides, faciles, et sécurisée. C’est un défi passionnant. Il est relevé avec brio par des propositions innovantes chaque année, depuis le début des appels à projets que nous portons avec la Société du Grand Paris depuis 3 ans et depuis l’année dernière avec l’AMIF. » Laurent Probst, directeur général d’Ile-de-France Mobilités

« Le succès de cet appel à projets le démontre encore une fois, le Grand Paris Express est vecteur d’innovations. Nous voulons faire des gares du Grand Paris Express des lieux de vies et d’échanges, cela passe par un mobilier urbain esthétique qui réponde au cahier des charges de sécurisation des lieux publics. Les expérimentations sont un moyen concret de mesurer la pertinence des solutions envisagées et leur adéquation aux besoins des habitants. C’est dans cet esprit de co-construction et d’anticipation que nous voulons réussir la conception de ces futures places du Grand Paris ». Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris

C’est la troisième fois que la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités sont à l’initiative d’un appel à projets visant à anticiper l’aménagement des espaces publics et la mobilité dans les futurs quartiers de gare.

D’abord entre octobre 2017 et mars 2018, cinq solutions innovantes de mobilité ont ainsi été testées. Puis, depuis octobre 2018, cinq solutions pour améliorer le « parcours voyageurs » sont en place autour de 5 futures gares du GPE.

La somme des expérimentations que la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités auront testé dans le cadre de ce programme, offrira une vision d’ensemble pour réussir la conception des futures places du Grand Paris et apporter la garantie aux voyageurs qu’ils trouveront, demain, réponse à leurs besoins.


Pour plus d’informations :  www.societedugrandparis.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !