L’espace de recherche sur l’intelligence artificielle est bel est bien réel. Il est né de la coopération entre PASCHAL et le campus de l’université de Fribourg. Le nouveau bâtiment du pôle IMBIT, avec sa vue en plan brute de 8 150 m², abrite des départements hétérogènes spécialisés en neurologie (« Neuro Robotique », « Neuro Probes » et « Neuro Core ») dans un seul complexe circulaire favorisant la communication.

Le bâtiment circulaire renferme un patio ouvrant sur un foyer accueillant dans l’entrée principale. Au-dessus de ce foyer se trouve une zone de communication informelle en béton apparent occupant une position centrale dans l’espace de détente en forme de hall.

Un hall d’entrée multifonctionnel

L’entrée principale sur 2 étages est marquée par une section de façade intégrée créant un espace accueillant. Le foyer de la salle de conférence pouvant également servir pour les présentations, l’escalier principal ouvert en béton apparent orienté vers le patio et l’ascenseur se trouvent directement dans l’entrée principale. Au-dessus du foyer, au 1er étage, se trouve l’espace de détente central.

L’espace ouvert autour de l’escalier, ainsi que l’ouverture visuelle sur l’espace extérieur et sur le patio, participent à créer un ensemble visuel agréable et constituent le cadre spatial de rencontres informelles et de communications internes. Tous les départements, chacun ayant sa zone clairement définie, sont accessibles depuis cet espace via de courtes voies de circulation.

Le département « Neuro Robotique », situé au rez-de-chaussée, dispose d’un large hall dédié à la robotique dont la hauteur sous plafond atteint 7,20 m. Les autres espaces occupés par les laboratoires et les bureaux occupent près de la moitié du rez-de-chaussée et sont attenants au côté extérieur du quartier.

Le côté du bâtiment orienté vers le centre du quartier comporte les fonctions communes et le côté arrière comporte les espaces de livraison et de logistique. Le département « Neuro Probes » se trouve au 1er étage. Le 2e étage, quant à lui, est réservé au département « Neuro Core ».

Trois escaliers, dont deux se trouvent dans des cages d’escaliers fermées en béton armé, permettent des connexions directes sur une courte distance et remplissent parallèlement le rôle de voies d’évacuation et de sauvetage pour satisfaire aux réglementations dans le domaine de la construction.

Le coffrage PASCHAL pour la réalisation du gros-œuvre 

Le laboratoire, avec son corps de bâtiment aux lignes claires et cubiques de 47 m x 55 m, renferme un grand patio de 18 m x 21 m. Sa structure résolument flexible se base sur une trame de construction de 7,20 m x 6,00/8,40 m.

L’agencement des espaces occupés par les laboratoires et les bureaux reste ainsi très libre. La construction en béton armé du squelette du bâtiment avec des dalles plates permet une installation à la fois pratique et économique.

Le renforcement du bâtiment a été planifié par le bureau d’architectes Heinle, Wischer und Partner, Freie Architekten et repose sur plusieurs noyaux : la cage d’escalier, la cage d’ascenseur et la gaine technique, dont les dimensions intérieures vont jusqu’à 3,00 m sur 5,00 m.

Le bâtiment du laboratoire, construit sur trois étages, repose sur une combinaison constituée de fondations de bandes et d’un radier porteur, car le sous-sol, d’une surface d’environ 3 087 m² NF, se termine juste avant l’axe de construction F (par rapport au rez-de-chaussée).

Dès le décoffrage des structures des fondations dont l’épaisseur atteint jusqu’à 1,00 m et la mise en place des hauteurs de fosse sous dalle, la société Implenia AG (l’entreprise de construction contractante), a misé sur le système de coffrage LOGO.3 de PASCHAL.

On ne change pas une équipe qui gagne : voici comment le coffrage de près de 98 % du système a été réalisé

« Nous avons déjà mené à bien de nombreux projets en collaboration avec PASCHAL et avons toujours pu nous fier à 100 % à la préparation pratique du travail grâce à la planification des coffrages et à la logistique convenue entre nos services », précise Robert Patschinski, maître d’ouvrage au sein de la société Implenia AG.

Au sous-sol, la société Implenia a coffré tous les murs en béton armé, ainsi que les poteaux et les piliers rectangulaires avec 350 m² de coffrage LOGO.3, afin de bétonner les 3 500 m² de surfaces en une seule phase sur 4,05 m de hauteur.

À partir du rez-de-chaussée, il a fallu tenir compte de la hauteur sous dalle extrême des structures murales, des ouvertures dans les butées pour loger des poutres en béton de tension d’une hauteur allant jusqu’à 1,30 m, des supports pour chemins de roulement et des exigences liées au béton apparent. Implenia a pu maîtriser ces diverses exigences liées à la construction et à l’agencement grâce au système de coffrage de voile flexible LOGO.3 de PASCHAL.

Au total, pas moins de 1 100 m² de coffrage LOGO.3 a été utilisé sur le chantier.

Un élément d’architecture d’intérieur fonctionnel

Du point de vue sculptural, l’escalier autoportant allant du rez-de-chaussée au deuxième étage d’une longueur de 3,30 m et d’une seconde longueur de 3,90 m a été planifié avec des limons fermés en béton apparent et une structure inférieure également en béton apparent.

La préparation du travail par la société PASCHAL a permis à Implenia de réaliser les parties en béton apparent de la structure de l’escalier et du limon avec le système de coffrage LOGO.3. La première étape a consisté à coffrer et à bétonner les limons les uns après les autres avec le système LOGO.3.

A suivi le coffrage et le bétonnage de la volée d’une largeur de 1,50 m avec la structure inférieure de l’escalier.

Le calendrier de construction ambitieux à courte échéance a nécessité une planification préalable détaillée du coffrage

Dès la fin de l’année 2019, plus de 100 chercheuses & chercheurs doivent emménager dans le nouveau bâtiment de 3 200 m² pour y mener leurs recherches.

Afin d’accompagner efficacement l’entreprise de construction Implenia AG, les experts en coffrage de PASCHAL ont réalisé des plans de coffrage avec leur propre logiciel PPPro 40. Pour cela, chaque détail a été pris en compte, afin de permettre aux coffreurs de se concentrer pleinement sur leur travail manuel pendant la réalisation des travaux.

« J’apprécie également pleinement ce service utile proposé par PASCHAL », précise Michael Jäger, le contremaître en charge de ce grand chantier au sein de la société Implenia AG.

La solution détaillée mise en place pour le coffrage et le bétonnage des parois des puits pour la gaine technique, le monte-charges et l’ascenseur démontre également la réflexion pratique menée par les experts en coffrage de PASCHAL.

Ici, le système de coffrage de voile LOGO.3 a été combiné à la cale de décoffrage en plastique, afin de réduire les temps de décoffrage. La cale de décoffrage en deux parties est dotée d’une poignée permettant de retirer toute la cale. Ceci permet de libérer l’élément de coffrage pour le suspendre par grue lors de l’utilisation suivante. Le système LOGO.3 a montré la large ampleur de sa flexibilité lors de la réalisation des parois extérieures dotées de larges baies vitrées.

Le garde-corps en béton armé a d’abord été coffré par section. La deuxième étape de travail a consisté à réaliser le coffrage et le bétonnage des deux piliers muraux à gauche et à droite de l’ouverture dans la façade, ainsi que le revêtement pour égaliser les murs, en une seule étape.


Pour plus d’informations : www.paschal.com

Abonnez-vous à nos newsletters !