L’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris a suscité une vive émotion chez tous les Français mais aussi pour tous les artisans et entrepreneurs du bâtiment, très attachés au travail de leurs anciens.

La structure de l’édifice est a priori sauvée, mais l’ampleur des dégâts va nécessiter des moyens considérables, financiers mais aussi humains pour reconstruire ce joyau de notre patrimoine architectural. Aujourd’hui, Notre-Dame de Paris requiert le savoir-faire inégalable de nos bâtisseurs et des compagnons qui maitrisent les techniques ancestrales, alliés aux moyens modernes et numériques de construction.

Débutée en 1163, embellie et restaurée au fil des siècles, Notre-Dame de Paris a mobilisé au cours de son histoire un ensemble de corps de métiers d’excellence qui lui ont donné toute sa magnificence. Forte des 50 000 entreprises du bâtiment qu’elle représente la FFB annonce ce jour qu’elle se tient à disposition de la Nation, du gouvernement et de la Mairie de Paris pour accompagner les opérations de reconstruction nécessaires de ce bâtiment d’exception.

Jacques Chanut, président de la FFB indique « La FFB a toujours été au centre des travaux de rénovation des cathédrales et ses entreprises adhérentes, tout particulièrement celles du GMH (Groupement des entreprises de restauration de monuments historiques) sont engagées et volontaires pour répondre présentes. Les bâtisseurs d’aujourd’hui, à l’image des artisans et entrepreneurs d’hier, relèveront ce défi comme ils l’ont toujours fait. »


Pour plus d’informations : www.ffbatiment.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !