RES célèbre une année 2018 particulièrement réussie avec notamment en France son premier contrat de repowering. Construit en 2001, le parc éolien de Souleilla a été pendant plusieurs années le plus grand parc du pays. Avec la signature de ce contrat de repowering, RES remplacera 16 turbines Bonus de 1,3 MW avec de nouvelles turbines de 1,5 MW construites par le fabricant français POMA LEITWIND, et augmente ainsi la capacité du projet à 24 MW.Sébastien Dubois et Jean-François Petit, à la tête de RES en France, soulignent que l’activité de la société en 2018 a également été marqué par l’achèvement de la construction de trois parcs éoliens ; Montigny la Cour (14.2 MW), Bricqueville (8MW) et Rosières (17,6 MW) et de la centrale solaire des Lauzieres (5MWc) avec zéro accidents, ainsi que le lancement de la construction de deux centrales solaires ; Les Broules (4MWc) et Terres Neuves (15MWc) et de deux parcs éoliens; La Roche Quatre Rivières (18 MW) et Haut du Saule (13,5 MW) qui seront mis en service en 2019.

La mise en service de l’ensemble de ces projets a contribué au résultat du Groupe et permet d’atteindre le chiffre impressionnant de 16 GW de renouvelables installés dans le monde, qui permettent d’économiser plus de 17 millions de tonnes de carbone par an.

Le succès remarquable de RES est le résultat d’une croissance internationale généralisée. Au cours de l’année, le Groupe dont le siège est basé au Royaume-Uni, a vu un intérêt accru pour les contrats d’achat d’énergie (PPA), avec un accord en novembre avec Royal Caribbean Cruises Ltd. qui a permis à la société de dépasser le 1 GW de contrats signés avec des clients importants. RES a déjà signé des accords avec Microsoft, Google, General Mills, Telstra, HSBC et General Motors.

Ivor Catto, CEO de RES a déclaré : « Pour nous, 2018 a été « L’Année des Renouvelables » et une année qui a vu l’arrivée à maturité des contrats d’achat d’électricité (PPA), un signe évident que les énergies renouvelables sont maintenant aussi compétitives, voire plus, que d’autres formes d’énergie.

Nous avons développé et construit plus de 16 GW d’actifs éoliens, solaires et de stockage à travers le monde, en rajoutant 1,6 GW à notre portefeuille rien qu’en 2018. Collectivement nous compensons l’équivalent en carbone à 531 250 camions de charbon – si vous les aligniez de bout en bout, ils s’étendraient de Paris à Broomfield (Colorado, US) ! ».

D’autres évènements marquants de l’année pour RES en 2018 :

  • Le début du chantier du parc éolien de Murra Warra en Australie, d’une puissance installée de 429 MW qui sera l’un des plus importants au monde une fois achevé en 2020.
  • L’emploi de plus de 2 000 personnes dans le monde,
  • La construction de 12 projets éolien, solaire et stockage aux Etats-Unis, totalisant plus de 1 GW.
  • L’achèvement de trois projets de stockage au Royaume-Uni, qui a également pris en charge la gestion du parc éolien Castlecraig de 25 MW en Irlande du Nord.
  • L’obtention d’un nouveau projet de stockage par batterie de 10 MW à Bordesholm, en Allemagne.

Ivor Catto a poursuivi : « Nous avons fait de grands progrès en 2018 et cela nous fournit une base solide pour continuer à bâtir un avenir où chacun aura accès à une énergie abordable et sobre en carbone, ce qui représente la vision de l’entreprise ».

Pour plus d’informations : www.res-group.com

Abonnez-vous à nos newsletters !