©AREP

En janvier 2019, SNCF Réseau lance les travaux en gare de Sevran-Livry pour permettre la réalisation des ouvrages d’interconnexion entre le RER B et la future ligne 16 du métro. En 2019, plusieurs étapes importantes doivent être franchies : premières fondations et pose des ponts ferroviaires provisoires.

C’est une nouvelle grande aventure qui débute avec une livraison prévue de la ligne 16 du Grand Paris Express en 2024. Elle reliera dans un premier temps Saint-Denis-Pleyel à Clichy-Montfermeil. Le dernier maillon entre Clichy-Montfermeil et Noisy-Champs est prévu pour 2030.

SNCF Réseau réalisera plusieurs interconnexions avec la ligne 16, dont Sevran-Livry

  • Sevran-Livry (RER B) : début des travaux 2019 et mise en service en 2024.
  • Sevran-Beaudottes (RER B) : début des travaux en 2020 et mise en service en 2024.
  • Le Bourget (RER B et Tram Express 11) : début des travaux en 2021 et mise en service en 2024.
  • Chelles (RER E) : mise en service en 2030.

A part l’interconnexion de Chelles où l’arrivée du métro est prévue plus tard, les 3 interconnexions sur le RER B seront réalisées d’ici 2024. D’autres interconnexions seront réalisées sur le RER B en correspondance avec la ligne 17 du Grand Paris Express : Parc des Expositions (réalisée par la SGP) et Aéroport Charles de Gaulle (réalisée par ADP).

Les caractéristiques de la future gare de Sevran-Livry

  • 30 000 voyageurs y transiteront chaque jour.
  • 15 000 habitants seront concernés dans un rayon de 1 km.
  • 20 mètres : c’est la profondeur à laquelle se trouveront les quais.

L’interconnexion en détails

Les travaux consistent à créer un nouveau passage souterrain qui débouchera au nord du faisceau ferroviaire de la gare, permettant ainsi l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite depuis les quartiers nord grâce à un nouveau bâtiment d’accès.

  • 41 M€ financés par l’Etat, la Région Ile-de-France, la Société du Grand Paris et SNCF, sous le pilotage d’Ile-de-France Mobilités.
  • Construction de 4 ponts ferroviaires temporaires de 15 m de long.
  • Dégagement d’un volume de 5000 m3 de terre sous les voies, soit 2 piscines olympiques.
  • Longueur du passage souterrain : 35 m.

En 2019, plusieurs grandes étapes à franchir

  • Début 2019, SNCF Réseau effectuera les travaux préparatoires sur les quais, notamment la démolition des abris voyageurs actuels.
  • Dès février 2019, des premiers travaux de fondation (micropieux) et le dévoiement de câbles auront lieu sur les quais.
  • A partir de septembre 2019, en raison de la profondeur du futur passage souterrain par rapport à la nappe phréatique, une enceinte étanche sera mise en place pendant 7 week-ends de travaux intensifs :
    • 7 et 8 septembre
    • 21 et 22 septembre
    • 28 et 29 septembre
    • 5 et 6 octobre
    • 23 et 24 novembre
    • 30 novembre et 1er décembre
    • 7 et 8 décembre
  • Mi-décembre 2019 et tout début janvier 2020, la pose des ponts ferroviaires provisoires permettra de continuer les travaux sous les voies en maintenant l’exploitation ferroviaire et l’ouverture de la gare pendant les travaux.

Certaines phases nécessiteront des interruptions de trafic, notamment à partir de septembre avec la mise en place de l’enceinte étanche du passage souterrain et en fin d’année avec la pose des ponts ferroviaires provisoires.

Les voyageurs et riverains seront informés en amont des interruptions de trafic et des impacts sur la vie de la gare.

SNCF dans le Grand Paris Express : 1 milliard d’investissement sous maîtrise d’ouvrage SNCF Réseau

Acteur majeur du projet du Grand Paris Express aux côtés de la Société du Grand Paris, SNCF Réseau prend toute sa part au défi technologique, économique et social que représente le Grand Paris Express. Son rôle : offrir aux Franciliens un réseau moderne, fluide et ultra-maillé dans toute la Région-Capitale et plus particulièrement :

  1. Adapter 29 gares pour créer des correspondances faciles, accessibles et rapides entre les réseaux, en améliorant l’environnement des voyageurs.
  2. Bâtir une nouvelle gare à Bry-Villiers-Champigny (Val-de-Marne), qui reliera le RER E et la ligne P du Transilien à la ligne 15 Sud du Grand Paris Express.
  3. Créer les raccordements aux lignes SNCF qui permettront d’évacuer une partie des terres extraites des tunnels, en évitant de les transporter par route, et d’acheminer les rails et les trains du futur Grand Paris Express.
  4. Assurer les déplacements quotidiens des Franciliens pendant les travaux, en garantissant leur sécurité en tant que voyageurs ou riverains, ainsi que celle de nos agents.

SNCF Réseau joue ainsi un rôle clé dans la réussite du projet, qui repose en grande partie sur l’efficacité des correspondances entre les lignes de transport en commun existantes et à venir.
Au total, c’est plus d’1 milliard d’euros, en partie financé par la Société du Grand Paris, qui sera investi pour les travaux sous maîtrise d’ouvrage SNCF Réseau pour connecter les réseaux de demain.


Pour plus d’informations : www.reseau.sncf.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !