©Paschal

Grâce à leur compatibilité sans limite, 3 coffrages PASCHAL contribuent à combler les lacunes structurelles de la formation professionnelle. Pour la mise en forme de l’école professionnelle de Bad Krozingen en Allemagne, les systèmes de coffrage LOGO.3, de coffrage circulaire à poutres trapézoïdales TTR et de coffrage pour poteaux circulaire s’imbriquent les uns dans les autres, afin d’accélérer l’avancement des travaux.

Un concept basé sur les bâtiments, la construction et le matériel

D’une part, la nouvelle construction doit venir s’intégrer dans le concept d’urbanisme déjà existant. D’autre part, il doit mettre en avant l’originalité de l’école professionnelle. Les dimensions extérieures maximales du corps du nouveau bâtiment construit parallèlement au lycée de la circonscription sont les suivantes : 81,50 x 22,70 m. Selon les plans de l’auteur du projet, il permettra l’intégration au paysage urbain exigée par les autorités.

Pour permettre à la fois une intégration et une différenciation par rapport au paysage urbain, des détails structurels et matériels sont employés. L’architecture du lycée est basée sur des formes à la fois anguleuses et filigranes. À l’inverse, l’architecture extérieure de l’école professionnelle se base sur des formes arrondies qui se poursuivent à l’intérieur du bâtiment, symbole d’une politique orientée vers l’avenir.

L’ouvrage est une construction en béton armé conventionnelle. La section longitudinale se divise en 18 axes. La section transversale, quant à elle, se divise en 5 axes (de A à E).

La répartition des charges se fait à l’aide d’étais, de murs de refend, de balustrades et de dalles. Les murs en béton armé dans le sens longitudinal et dans le sens transversal constituent le renforcement du bâtiment. Pour ce qui est de l’aménagement vertical, le nouveau bâtiment, construit sur 3 étages et doté d’un socle, est pourvu de 2 cages d’escaliers et d’un ascenseur.

Le bâtiment est construit sur des fondations filantes et individuelles. Le sous-sol traversant la nappe phréatique, il a été réalisé en béton imperméable à l’eau sous forme de cuve blanche.

Pour les éléments en béton armé des espaces fermés de la façade ventilée, une isolation d’une épaisseur de 16 cm est prévue. Les bandes de fenêtres des salles de classe sont conçus sous forme d’éléments. Des stores vénitiens installés à l’extérieur servent de protection solaire.

Les toits, constitués de dalles plates en béton armé, sont végétalisés de manière extensive.

La valeur énergétique du nouveau bâtiment est inférieure d’environ 25 % par rapport aux valeurs exigées par les normes EnEV 2009 / DIN V 18599. Le concept énergétique du bâtiment comprend le système de chauffage urbain du centre aquatique Aquarado de Bad Krozingen, combiné au système de ventilation nocturne contrôlée dans les salles de classe renforcé par des appareils de ventilation décentralisés.

Une construction rapide

Après un processus décisionnel qui s’est étalé sur plusieurs années, le démarrage et la réalisation des travaux doivent être rapides, afin de permettre à l’établissement de formation d’accueillir près de 500 écolières et écoliers à partir de septembre 2019.

La société Implenia Bau GmbH de Rümmingen, près de Lörrach, en Allemagne, s’est vu attribuer le marché à hauteur de 3,6 millions d’euros afin de réaliser le gros œuvre. Peu de temps après, la société PASCHAL a été impliquée afin de développer des solutions pour les constructions en béton armé les plus diverses.

La majeure partie du gros œuvre en béton armé de l’école professionnelle de Bad Krozingen a été coffrée par Implenia BAU GmbH avec le système de coffrage LOGO.3, le coffrage circulaire à poutres trapézoïdales TTR et les unités de coffrage pour poteaux circulaires de PASCHAL.

En se basant sur le système de coffrage flexible LOGO.3, les experts en coffrage, avec l’aide du logiciel de coffrage PASCHAL-Plan pro, ont réalisé la planification du coffrage pour les constructions des murs, des façades et des poteaux.

Lors de la construction, il fallait également prendre en compte les directives particulières du cabinet d’architecture en charge des plans (Aldinger Architekten Planungsgesellschaft mbH de Stuttgart) concernant les surfaces en béton apparent. D’après le cahier des charges, les murs en béton et les balustrades des parties visibles doivent être réalisés en béton de parement.

Le cabinet d’architecture distingue 4 catégories de bétons de parement :

  • S1 : surface lisse, réalisation avec un nouveau coffrage.
  • S2 : surface brute avec aboutement libre : fabrication avec LOGO.3, éléments pourvus de planches brutes, avec traitement préalable spécial avant le bétonnage.
  • S3 : coffrage ordonné, fabrication avec un coffrage répondant aux standards des parcs locatifs.

La mise à disposition des systèmes de coffrage et d’étaiement pour les différentes surfaces en béton de parement des murs intérieurs et extérieurs et des poteaux ronds et ovales a été planifiée, mise en œuvre et supervisée par le service logistique de PASCHAL.

Pour la mise en œuvre des arrondis souples dans la façade, le système LOGO.3 a été combiné au coffrage circulaire à poutres trapézoïdales TTR. Un rayon de 1,74 m a été défini pour les arrondis, aussi bien pour les angles du bâtiment que pour le décalage de la façade de l’axe 5.1 vers l’axe 6 et de l’axe B vers l’axe C.

Les nombreux poteaux arrondis en béton armé ont été fabriqués à partir du système LOGO.3 combiné à un coffrage préfabriqué en acier semi-circulaire. La plupart des poteaux en béton armé arrondis d’un côté servent, d’après le concept architectural, à marquer visuellement la séparation entre les couloirs et les extrémités des salles de classe. Certains poteaux en béton armé, par exemple ceux des cages d’escaliers, sont arrondis des deux côtés. Pour leur mise en œuvre, le système LOGO.3 a été combiné de chaque côté avec un coffrage préfabriqué en acier semi-circulaire PASCHAL.

Un avancement rapide des travaux

Malgré les nombreux détails lors de la planification et la fondation qui devait être protégée contre les poussées en raison de l’affaissement dû à la nappe phréatique tout au long de la réalisation du gros œuvre jusqu’à l’achèvement du 2e étage, la société Implenia Bau GmbH est parfaitement dans les temps. En accord avec le maître d’ouvrage et le bureau d’architecture, Implenia transmettra aux autres corps de métier des tronçons avant le délai d’achèvement convenu pour le gros œuvre.

Le mérite de l’avancement rapide du gros œuvre revient en grande partie à PASCHAL. En effet, la préparation du travail et les livraisons ponctuelles du matériel de coffrage et d’étaiement ont largement contribué à une telle rapidité, précise Mario Bonnal, chef de chantier de la société Implenia BAU GmbH.

La surface bâtie nette de l’école professionnelle s’étend sur 5 661 m², la surface bâtie brute s’étend sur 6 819 m² et la surface aménagée s’étend sur 26 746 m³. Le sous-sol a été réalisé sous forme de cuve blanche par Implenia. En effet, lorsqu’elle est à son niveau le plus haut, la nappe phréatique se situe 7 cm au-dessus du bord supérieur du plancher fini du sous-sol. Contre les déperditions de chaleur, toutes les surfaces en contact avec la terre sont enveloppées d’une isolation périmétrique.

Pour réaliser les constructions en béton armé, la société Implenia Bau GmbH a utilisé 4 100 m³ de béton prêt à l’emploi.


Pour plus d’informations : www.paschal.de

Abonnez-vous à nos newsletters !