Voies navigables de France (VNF) et VALOREM, opérateur en énergies vertes, ont signé le 5 décembre à Paris un accord de coopération pour développer, financer, construire et exploiter 10 centrales hydroélectriques sur la Seine, la Saône et le Canal du Rhône au Rhin.

Cet accord fait suite à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé en 2018 par Voies navigables de France.

Au terme d’une procédure de sélection et mise en concurrence initiée en mai 2018, Voies navigables de France a choisi l’opérateur VALOREM indépendant et pionnier des énergies vertes en France pour la valorisation de son patrimoine et l’installation de centrales hydroélectriques au droit des ouvrages de navigation.

VNF, Etablissement public à caractère administratif (EPA), a mis en concurrence le développement du potentiel hydroélectrique de 10 ouvrages sur le réseau qu’il gère et entretient au quotidien sur différents lieux : Suresnes, Chatou, La Grande Bosse, Vives-Eaux et Coudray sur la Seine, Pagny, Poncey les Athée, Saint-Albin et Conflandey sur la Saône ainsi que le bief de Niffer.

Cet accord marque une nouvelle étape dans la politique de soutien au développement de l’hydroélectricité mise en place par VNF. En effet, le gestionnaire de réseau a entrepris depuis 2016 des partenariats avec des acteurs industriels pour développer le potentiel hydroélectrique des chutes de certains de ses ouvrages (barrages, écluses).

Le Groupe VALOREM a été retenu au regard de la qualité de sa proposition qui permet d’optimiser la ressource hydroélectrique tout en conciliant co-usages de l’eau, protection des milieux et confort des riverains.

La coopération entre VNF et VALOREM, aboutira, d’ici 3 à 4 ans, à l’installation de 10 centrales hydroélectriques sur la Seine, la Saône et le canal du Rhône au Rhin pour une puissance cumulée de 14 MW. Une fois construites les microcentrales produiront annuellement 72 000 MWh en énergies renouvelables soit l’équivalent de la consommation de 27 000 foyers.

Alors que le groupe VALOREM s’apprête à célébrer ses 25 ans, Jean-Yves Grandidier, Président et fondeur du Groupe précise que « cette collaboration est une fierté pour VALOREM et ses équipes. L’hydroélectricité devient une branche significative du groupe avec une équipe d’experts dédiés. C’est cette vision d’une offre énergétique diversifiée et adaptée aux besoins des territoires que VALOREM a toujours voulu promouvoir ».

A ce sujet, Thierry Guimbaud, Directeur Général de Voies navigables de France, déclare : « La production d’hydroélectricité concourt à la transition énergétique. Gestionnaire de 80% du réseau navigable français et des infrastructures attenantes, Voies navigables de France souhaite mettre à profit son important patrimoine hydraulique pour favoriser le développement de telles énergies vertes ».


Pour plus d’informations :  www.valorem-energie.com

Abonnez-vous à nos newsletters !