La production et la distribution d’eau en mode dégradé reprennent progressivement à Saint-Martin où la mobilisation permanente des équipes Veolia a permis de dépasser les objectifs initiaux – et avec plusieurs jours d’avance.

L’usine de dessalement produit ainsi depuis la fin de la semaine dernière plus de 30% de la capacité de production qui était la sienne avant le passage du phénomène cyclonique IRMA, délivrant plus de 1,5 million de litres par jour.

Une étape décisive pour répondre aux besoins vitaux des populations locales.

Dans la course au rétablissement des services essentiels, les équipes Veolia ont franchi une étape importante permettant à l’usine de dessalement de Saint-Martin de dépasser ses objectifs au 25 septembre en termes de production d’eau, soit 30% de la capacité qui était la sienne avant le passage des épisodes cycloniques.

Un premier défi relevé et une montée en puissance qui s’accompagnent de la mise en service imminente de l’unité mobile de dessalement Veolia venue de Madrid.

La production d’eau devrait donc continuer à s’améliorer de jour en jour.

De la production à la distribution, nos équipes travaillent sur le réseau et les branchements individuels pour les remettre en état, progressivement. Les dégâts sur ceux-ci sont considérables. A ce jour, près d’un quart des branchements ont été rétablis. Le retour à la normale prendra plusieurs semaines, et même sans doute plusieurs mois dans certains quartiers. Et ce d’autant qu’en raison des différents dommages, de nombreuses fuites risquent d’apparaître une fois que l’eau circulera de nouveau dans les réseaux.

Dans l’attente, un approvisionnement de l’hôpital en eau a pu être réalisé dès le 12 septembre avec les réserves d’eau faites en prévision de l’ouragan. Par ailleurs, des solutions provisoires d’urgence sont mises en place en support de la Croix-Rouge Française et sous les contrôle des autorités, dont les modalités sont précisées localement par ces dernières. L’eau distribuée, de qualité dite « sanitaire », permet de faire face aux besoins d’hygiène mais ne remplace pas dans un premier temps l’eau en bouteille comme eau de boisson.

Collaborateurs, experts des situations d’urgence, du dessalement, de la distribution d’eau potable, de l’assainissement et de la réhabilitation des réseaux, parmi lesquels des « volontaires » de la VeoliaForce, le Groupe Veolia et sa Fondation, poursuivent leur mobilisation au service des populations, en étroite collaboration avec les services de l’Etat, de la collectivité, et des autres opérateurs locaux, comme EDF.


Pour plus d’informationswww.veolia.com

Abonnez-vous à nos newsletters !