En atteignant ses objectifs en matière d’accompagnement social et environnemental, le projet Nam Theun 2 devient une référence pour le développement de projets hydroélectriques responsables.

Dans son dernier rapport d’évaluation*, le Panel d’experts internationaux (POE), en charge du suivi du projet de barrage hydroélectrique Nam Theun 2, constate que les objectifs de l’accord de concession relatifs à l’accompagnement des personnes déplacées ont été atteints avec succès. Par conséquent, le POE recommande la clôture de la « Resettlement Implementation Period », période d’accompagnement des populations déplacées.

Ces objectifs s’inscrivent dans le cadre d’un ambitieux programme d’accompagnement social et environnemental mis en oeuvre conjointement par le gouvernement du Laos et Nam Theun 2 Power Company (NTPC, société fondée par EDF, EGCO et Lao Holding State Enterprise en charge de concevoir, construire et exploiter l’ouvrage hydroélectrique de Nam Theun 2). Ce programme comprend notamment un plan de santé publique, un plan de développement économique pour les 100,000 personnes vivant en aval, la création de la plus grande réserve de protection de la biodiversité du Laos (4000 km2), ainsi qu’un programme d’accompagnement des 6300 personnes déplacées en vue de la construction de la retenue du barrage (490 km2) sur le Plateau de Nakai.

Elaboré en consultation avec les populations locales et mis en oeuvre par le gouvernement du Laos avec le concours de NTPC, l’ensemble du programme social et environnemental respecte, voire dépasse, les standards de la Banque Mondiale et de la Banque Asiatique de Développement (ADB). Les deux institutions ont d’ailleurs participé au financement du projet, aux côtés de l’Agence française de Développement, de la Banque Européenne d’Investissement et de 27 banques commerciales (bailleurs). La mise en place et les effets du programme d’accompagnement ont, dès l’origine du projet, été suivis par plusieurs instances spécialisées dont des organisations internationales de développement, les différents bailleurs du projet, et le POE. Le cout total du programme est estimé à plus de 200 millions d’euros sur toute la durée de la concession hydroélectrique (25 ans).

Dans le cadre du programme visant spécifiquement les personnes déplacées, NTPC a accompagné la construction de maisons pour l’ensemble des foyers concernés, de 2 dispensaires et de 32 écoles, ainsi que la mise en place d’un programme de soutien aux activités économiques (sylviculture, agriculture, pêche, etc.), afin de diversifier les moyens de subsistance et d’améliorer durablement les conditions de vie des communautés locales.

Après 13 années d’efforts communs du gouvernement du Laos, de NTPC et des personnes concernées, l’économie du plateau de Nakai s’est largement développée. 97% des ménages déplacés ont atteint le niveau de revenu fixé par le programme, le niveau médian de consommation dans la zone est aujourd’hui trois fois plus élevé que le seuil de pauvreté fixé par le gouvernement. En outre, l’ensemble de la population a désormais accès aux soins, à l’éducation et bénéficie d’une économie diversifiée.

Engagés dans une politique innovante de Responsabilité Sociale et Environnementale, les actionnaires de NTPC continueront à soutenir le développement du Plateau de Nakai via un fond dédié : Nam Theun 2 Development Fund (NT2DF). Doté d’un budget annuel de 750 000 dollars US, ce fonds sera cogéré par la province de Khammouane et NTPC. L’entreprise continuera par ailleurs à soutenir plusieurs projets environnementaux dans la zone ainsi que des agences locales de développement jusqu’à la fin de la période de concession (2035).

Jean-Philippe Buisson, Président de NTPC et Directeur en charge de l’Asie du Sud-Est à EDF a déclaré « Il y a désormais des preuves tangibles ainsi qu’une reconnaissance des résultats de l’ambitieux programme d’accompagnement social et environnemental que nous avons menés dans le cadre du projet Nam Theun 2. Conçu pour le bénéfice des populations locales, il a été mis en oeuvre, s’attachant particulièrement au respect des cultures, des identités et du cadre de vie. Nam Theun 2 devient ainsi une référence pour le développement de projets hydroélectriques et une illustration concrète de l’approche qu’EDF souhaite promouvoir dans ses projets futurs »

A propos de l’ouvrage hydroélectrique de Nam Theun 2

  • Construction et exploitation par NTPC (40% EDF ; 35% EGCO ; 25% Gouvernement du Laos)
  • Début de construction en 2005, mise en service en 2010
  • 1070 MW de capacité installée
  • Un lac artificiel de retenue de 489 km2
  • Un barrage de 39m de haut et 436 mètres de long
  • Une production annuelle moyenne de 6000Gwh ; 95% de la production est exportée vers la Thaîlande ; les 5% est injectée sur le réseau laotien
  • Contrat de concession hydroélectrique de 25 ans

*cliquez ici


Pour plus d’informations : http://www.edf.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !