Débutés en novembre dernier, les travaux d’aménagement et de sécurisation de la RD 173 entre le giratoire du Becquet et le carrefour à feux de la RD 34 à l’entrée de Lillebonne ont été achevés, pour une mise en service le 14 août 2018.

L’opération représente un coût total de 3 000 000 € TTC. Elle est financée à parité par le Département de la Seine-Maritime et la Région Normandie au titre des itinéraires d’intérêt régional. La RD 173 est un itinéraire stratégique de la Seine-Maritime et pour la région qui dessert la vallée du Commerce et des zones industrialo-portuaires. Bien que l’on enregistre une légère baisse de son trafic, cette route départementale joue un rôle essentiel pour les déplacements locaux et le développement économique des zones d’activités autour de Bolbec, de la gare de Bréauté-Beuzeville et de Port-Jérôme 2 et 3. Elle supporte 12 000 véhicules par jour et compte des usagers très diversifiés (véhicules particuliers, transports en commun, poids lourds, véhicules agricoles).

Auparavant, entre le giratoire du Becquet et l’entrée de Lillebonne, l’alternance rapide de sections à 3 et 4 voies sans aucun séparateur générait des comportements dangereux, à l’origine d’accidents. L’harmonisation du profil de cette section va ainsi permettre d’améliorer la sécurité pour les nombreux usagers de la RD 173, tout en préservant de bonnes conditions de circulation.

Le projet

Le projet d’aménagement a été défini en concertation avec la Communauté d’agglomération Caux Vallée de Seine et la commune de Lillebonne. Il s’intègre dans le programme de sécurisation de l’itinéraire stratégique de la RD 173 pris en considération par le Département de la Seine-Maritime le 8 octobre 2013, et complète les aménagements de sécurité réalisés depuis, notamment aux carrefours du Becquet et de Beuzevillette.

Un itinéraire aux caractéristiques homogènes

Entre le giratoire du Becquet et le carrefour à feux avec la RD 34, la RD173 a été aménagée avec une section à 2×2 voies et une section à 2 voies. La transition progressive entre ces 2 sections offre un itinéraire sécurisé aux usagers et permet d’apaiser les vitesses en entrée d’agglomération. De plus, l’ensemble de l’axe est désormais doté de caractéristiques homogènes qui renforcent sa sécurité : un terre-plein central de 1,60 m de large accueille une glissière en béton afin de séparer les deux sens de circulation. Les voies de circulation ont une largeur constante de 3,50 m et sont bordées par des accotements revêtus et équipés de glissières de sécurité.

Huit mois de travaux

Les travaux, d’une durée de 8 mois, ont démarré le 20 novembre 2017 et se sont déroulés sous circulation afin de gêner le moins possible les usagers. Les travaux ont été réalisés par les entreprises EUROVIA, GIFFARD et AER.

Un environnement restauré

Ces aménagements ont nécessité une emprise de 6 000 m2 sur les zones humides bordant la route. Afin de compenser leur disparition, une surface 9 fois plus étendue de zones humides sera restaurée à un autre endroit de la vallée, au lieu-dit « le Four à Chaux », sur la commune de Lillebonne en lien avec la Communauté d’agglomération Caux Vallée de Seine.

Des ouvrages d’art rénovés

Le pont du Cheval-Blanc, qui permet à la RD173 de franchir la voie ferrée, a été entièrement réhabilité. Les appareils d’appui des culées ont été changés et la superstructructure du pont entièrement refaite : étanchéité, joints de chaussée, revêtement et garde-corps. L’ensemble de la superstructure du pont Saint-Denis a également été rénovée dans le cadre du projet.


Source : http://www.normandie.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !