Le Groupe annonce le renforcement de ses activités dans l’hexagone avec le gain et le renouvellement d’une vingtaine de contrats innovants au cours du premier semestre, pour un montant total de 1 milliard d’euros.

Ce dynamisme commercial s’appuie sur une politique d’innovation ambitieuse et différenciante, au service d’une économie plus circulaire.

SUEZ, pleinement engagé dans la révolution de la ressource, notamment en France – berceau du Groupe – où 30 000 collaborateurs mettent d’ores et déjà en œuvre une gestion totalement renouvelée des ressources, accompagne ses clients vers une économie circulaire. Pour répondre aux défis et aux enjeux des territoires, SUEZ propose des solutions innovantes pour fournir au plus grand nombre l’accès à une eau potable de qualité et au juste prix, mais aussi optimiser la collecte et le tri de nos déchets pour qu’ils deviennent de nouvelles ressources.

Marie-Ange Debon, Directrice Générale Adjointe du Groupe SUEZ, en charge de la France, de l’Italie et de l’Europe Centrale, réaffirme sa confiance dans les perspectives de croissance de SUEZ en France « Ces nouveaux contrats témoignent du dynamisme que connait le Groupe sur le territoire français. Les villes et les industries sont de plus en plus soucieuses de diminuer l’empreinte environnementale de leurs activités et c’est une grande fierté de les accompagner dans cette démarche ».

Et d’ajouter :

« Profondément ancré dans les territoires, le Groupe alimente en France 11 millions de personnes en eau potable, fait bénéficier du service de l’assainissement à 14 millions de personnes et collecte les déchets de plus de 9 millions d’habitants. Le Groupe met également sa force d’innovation au service de ses clients, pour une gestion durable et intelligente des ressources. Ainsi, SUEZ valorise chaque année en France, plus de 7 millions de tonnes de déchets en matière et en énergie, produit plus de 3 millions de MWh d’énergie verte et 1,8 million de tonnes de matières premières secondaires ».

Plusieurs contrats significatifs, dont :

La collecte et le transport des eaux usées des Hauts-de-Seine. Ce contrat, d’un montant de 387 M€ et d’une durée de 12 ans, prendra effet en janvier 2019. Plus de 100 M€ seront investis dans les ouvrages d’assainissement du département. Plusieurs innovations seront apportées par le Groupe, dont le développement d’une maquette numérique 3D des réseaux. Un outil de gestion prédictive des réseaux sera également mis en œuvre pour diminuer les rejets vers le milieu naturel et éviter les risques d’inondations.

Le Grand Avignon a délibéré en faveur de SUEZ pour la gestion du service de l’eau potable de 8 communes de l’Agglomération. Ce contrat, d’un montant de 80 M€ et d’une durée de 10 ans prendra effet le 1er janvier 2019. Il comporte notamment la mise en place d’une tarification progressive, l’amélioration du rendement de réseau et la sécurisation de l’alimentation en eau potable au travers de travaux concessifs.

L’exploitation de l’usine de valorisation énergétique de Rambervillers (Vosges) avec l’alimentation d’un nouveau réseau de chaleur. Evodia a signé avec SUEZ un contrat de 25 ans pour un chiffre d’affaires cumulé de 225 M€ qui portera au total 59M€ d’investissements pour moderniser l’usine et alimenter un nouveau réseau de chaleur. L’installation traitera 77 000 tonnes de déchets de l’ensemble du territoire des Vosges.

L’exploitation de la station d’épuration de l’Eurométropole de Strasbourg. La collectivité renouvelle sa confiance à SUEZ pour une durée de 5 ans et un chiffre d’affaires cumulé de 75M€. Cette installation, vitrine nationale de l’économie circulaire, a été la première, en 2015, à injecter du biométhane issu des eaux usées dans le réseau de gaz naturel.

La gestion et l’exploitation de la station d’épuration de La Feyssine (35 M€ ; 8 ans) pour la Métropole de Lyon. La station d’épuration de La Feyssine, Aqualyon, constitue un équipement majeur pour le développement environnemental de la Métropole. L’offre de services de SUEZ repose sur la conformité réglementaire et environnementale, la performance énergétique, la valorisation du patrimoine et la cohésion sociale. Outre l’exploitation de la station qui est actuellement assurée par les équipes, SUEZ interviendra également sur des prestations liées à la réinjection de biogaz à partir d’octobre.

L’innovation, présente dans tous les contrats remportés, permet aux clients de gagner en performance et de satisfaire encore plus les attentes des usagers :

Plusieurs contrats avec de nouveaux services et solutions digitales, parmi lesquels :

La gestion du service d’eau potable et le déploiement de 58 000 compteurs On’Connect pour le Syndicat des Eaux Durance Ventoux (Vaucluse). Le Groupe modernisera le service de l’eau et assurera la préservation de la ressource en eau entre Monts de Vaucluse et Luberon dans 28 communes, pour un chiffre d’affaires cumulé de 70 M€ et une durée de 10 ans.

Une prestation de services, en complément de la Délégation de Service Public de l’eau potable, auprès du Syndicat Intercommunal Saône Veyle (Ain) pour un chiffre d’affaires cumulé de 1,2 M€, comprenant l’équipement de système d’information pour la télérelève et la pose de 9 600 compteurs « On’Connect » jusqu’en 2022.

L’accompagnement de la Métropole Bordelaise pour le contrat de propreté urbaine (10 M€ ; 5 ans) au sein de son coeur historique, quartier à la fréquentation la plus dense de la ville. Une solution sur mesure a été conçue par le Groupe, comprenant la collecte des déchets ménagers résiduels, la collecte des points d’apport volontaire et le nettoiement (voirie, mobilier, fontaines, affiches, mégots). Cette prestation, participative et pilotée, en faveur d’un territoire durable, permet à l’une des premières destinations françaises de rendre visible la propreté et d’en optimiser les coûts.

La mise à disposition de contenants « écobois » équipés de capteurs intelligents sur les points de collecte, à destination des navires et entreprises intervenants sur le Port de la Rochelle. Avec un chiffre d’affaires cumulé de 900 000 € et une durée de 6 ans, les équipes assureront également l’entretien de ces équipements et collecteront les déchets ménagers, ainsi que les déchets dangereux pouvant être valorisés. Des bennes étanches seront également mises à disposition pour collecter les boues issues de décrotteurs.

Annexe

Parmi les autres contrats remportés par le Groupe récemment, nous pouvons noter :

La Délégation de Service Public du Pôle de valorisation Energie et Matières attribuée par le SICTOBA et le SIDOMSA (Ardèche méridionale). Pour une durée de 20 ans et un chiffre d’affaires cumulé de 80 M€, les équipes assureront la conception, la construction et la gestion de ce futur pôle de valorisation dont la mise en service est prévue au printemps 2020.

L’exploitation de l’Unité d’Incinération d’Ordures Ménagères (UIOM) du Passage d’Agen, d’une capacité annuelle de 32 000 tonnes, concédée par l’Agglomération d’Agen pour 15 ans et 60 M€ de chiffre d’affaires cumulé. Le contrat prévoit des travaux permettant d’améliorer les conditions de travail du personnel, la vente de vapeur à un site industriel ainsi que la production d’électricité pour l’autoconsommation de ses installations. Dans un second temps, le site pourra être connecté à un réseau de chaleur urbain pour en fournir l’énergie.

Le traitement des déchets du Syndicat Emeraude (270 000 habitants répartis dans 17 communes du Val d’Oise). Ce contrat de 5 ans prévoit le traitement de plus de 67 000 tonnes de déchets ménagers pour un chiffre d’affaires cumulé de 32,5 M€.

Le traitement des déchets des hôpitaux de Paris, AP-HP (100 000 agents assurant les soins de 10 millions d’habitants). Ce marché public, d’une durée de 4 ans et d’un chiffre d’affaires cumulé de 8M€, prévoit le traitement de 12 flux de déchets différents, pour les hôpitaux de Cochin, Rothschild, Bicêtre, Necker, Pitié, Trousseau, Hôtel Dieu, etc.

La gestion des biodéchets et des déchets industriels du Marché International de Rungis, dans le cadre de deux contrats. Le premier porte sur la gestion des biodéchets avec un nouveau service de collecte de plus de 4 000 tonnes par an (contrat d’une durée de 4 ans, générant un chiffre d’affaires cumulé de 2,8 M€). Le second concerne la gestion annuelle de 5 700 tonnes de déchets industriels (plastiques, cartons, polystyrènes…) issus des équipements des concessionnaires (contrat d’une durée de 7 ans générant un chiffre d‘affaires cumulé de 2 M€).

La construction de la nouvelle usine pour le Syndicat de l’Eau du Morbihan, en remplacement de l’infrastructure actuelle de Tréauray, pour un chiffre d’affaires de 6,9 M€.

La construction de la nouvelle usine de production d’eau potable de Preuilly (Vienne) pour le Syndicat Eaux de Vienne. Pour un chiffre d’affaires de plus de 2 M€, les technologies de pointe proposées par SUEZ permettront notamment de garantir le traitement de l’eau ultra-performant. Des techniques de séparation par membranes permettent d’extraire physiquement les micropolluants.

La mise en place de Degrés Bleus, solution retenue par les centres aquatiques Emeraude à Louvroil (59) et Ecoeurdreville (50) pour un chiffre d’affaires cumulé de 400 000 €. Ce procédé économique et écologique exploite la chaleur des eaux usées pour la réintroduire dans les circuits de chauffage.


Pour plus d’informations :  www.suez.com

Abonnez-vous à nos newsletters !