©Alstom

Alstom a signé un accord avec le Gouvernement de l’État de Lagos, représenté par l’Autorité des transports de la zone métropolitaine de Lagos (LAMATA), pour la Phase 1 et la Phase 2 du métro Lagos Blue Line. La signature a eu lieu au Forum des affaires France-Nigéria en présence de M.

Emmanuel Macron, Président de la République française, et de Son Excellence M. Akinwunmi Ambode, Gouverneur exécutif de l’Etat de Lagos. Dans le cadre de la phase 1, Alstom assurera l’électrification d’une partie de la ligne avec un troisième rail et des sous-stations. Après la phase 1, Alstom et le gouvernement de l’État de Lagos ont l’intention de travailler conjointement sur la phase 2 du projet en structurant le financement des agences de crédit à l’exportation (ECA) afin de fournir des rames de métro, la signalisation CBTC, le centre d’opération et de commande, les services d’information des voyageurs et le système de billetterie en gare.

« Le projet Blue Line revêt une importance stratégique pour la ville de Lagos, car il permet à nos concitoyens de voyager en toute sécurité et rapidement sur des distances plus longues. L’intégration dans les systèmes de transport existants, tels que nos lignes de bus et de bateaux, et les futures lignes de métro vont grandement contribuer à notre plan de transport global pour Lagos » a déclaré Abiodun Dabiri, Directeur général, LAMATA.

« Alstom est fier de participer pour la première fois avec les autorités locales de Lagos et l’Autorité des transports de la zone métropolitaine de Lagos à la réalisation de cette étape majeure pour la ville, et de mettre à profit notre expérience de numéro un mondial des projets de métro. Équipée de solutions fiables et écologiques, la Blue Line contribuera à faire de la ville l’une des vitrines de la mobilité durable en Afrique », a affirmé Didier Pfleger, Senior Vice-Président Moyen-Orient et Afrique.

Une fois achevée, la Blue Line s’étendra sur 27 km avec 13 stations de Okokomaiko à Marina. La phase 1 et la phase 2 de cette ligne couvriront une distance de 12 km dont 4 km sur viaduc et 5 stations. Ce projet est une première référence pour Alstom au Nigeria. La ville de Lagos, qui compte 22 millions d’habitants, est confrontée à une très forte congestion de la circulation.

Au vu de la demande croissante de transport dans la ville, la construction du métro Blue Line vise à répondre aux besoins de mobilité, à stimuler la croissance économique et la création d’emplois et à améliorer parallèlement l’environnement et la qualité de l’air de la ville. La ligne transportera 400 000 voyageurs par jour dans un premier temps, puis 700 000 voyageurs par jour une fois qu’elle sera achevée.


Pour plus d’informations : www.alstom.com

Abonnez-vous à nos newsletters !