La première usine au monde d’assemblage d’hydroliennes, OpenHydro, a été inaugurée, jeudi 14 juin, à Cherbourg. Réalisée en dix mois seulement, cette usine produira dans quelques semaines ses deux premières turbines en direction du Canada et du Japon. Elle fournira aussi les hydroliennes pour tous les champs commerciaux français.

La première usine d’hydroliennes au monde

L’activité de l’usine devrait monter en cadence progressivement jusqu’à sa production maximale de 25 turbines/an. Les deux premières turbines qui seront assemblées dans l’usine sont destinées à des clients japonais et canadiens, respectivement Kyuden Mirai Energy et Cap Sharp Tidal. Le projet Normandie Hydro devrait prendre le relais de la production avec sept machines. Le potentiel mondial de l’énergie hydrolienne représente un marché de plus de 2 000 machines. En plus de la France, du Canada, du Royaume-Uni et du Japon, plusieurs pays comme le Chili ou l’Indonésie montrent de réels signes d’intérêt.

Quelques données sur l’usine :

  • Pose de la première pierre le 21 juillet 2017, réception en février et inauguration le 14 juin 2018
  • 5 500 m² de superficie implantés sur un terrain de 5ha environ.
  • Un premier module d’une capacité nominale de production de 25 turbines par an.
  • 2 moyens de levage de forte capacité (87T chacun) adaptés à la production des hydroliennes de grande taille.
  • 150m x 37m x hauteur 20m
  • Un accès direct aux nouveaux quais lourds réalisés sur le port (15T/m²)

Pour plus d’informations :  www.normandie.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !