Stéphane Beaudet, vice-président d’Île-de-France Mobilités et président de l’Association des maires d’Île-de-France (AMIF), et Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris, ont désigné ce matin les lauréats de l’appel à projets visant à inventer les espaces publics du Grand Paris Express et améliorer le parcours voyageur tout au long de son déplacement. 

Les cinq lauréats expérimenteront des solutions innovantes à partir de septembre dans cinq quartiers emblématiques d’Île-de-France : Chevilly « Trois Communes » à l’Haÿ-les-Roses (ligne 14 Sud), Champigny-centre (lignes 15 Sud et 15 Est), Clichy – Montfermeil (ligne 16) et Massy-Opéra (ligne 18). L’appel à projets a été déclaré infructueux pour le site du Blanc-Mesnil. Une expérimentation sera finalement menée sur le site de la Courneuve « 6 routes » (ligne 16). Le lauréat pour ce site sera désigné avant la fin du mois de juin.

Les projets s’articulent autour de cinq thèmes : le végétal pour créer des aménagements paysagers de qualité, les revêtements innovants avec la recherche de nouvelles solutions pérennes et économes, le mobilier urbain pour fédérer et proposer des services innovants, la lumière en ville pour améliorer la sécurité et les ambiances autour des gares et la bienveillance pour améliorer le bien-être des voyageurs. Les expérimentations feront l’objet d’un bilan qui déterminera l’intérêt de les développer dans le futur.

« Le Grand Paris Express et particulièrement ses gares transformeront demain des quartiers de ville. Outre l’intégration de ces objets architecturaux dans le contexte urbain, les fonctionnalités induites par ces nouveaux lieux d’intermodalité sont à réorganiser et à repenser. Cet appel à projets par l’innovation et la diversité des solutions proposées est une réponse adaptée à cet exercice prospectif. Je me réjouis du partenariat entre la SGP, Île-de-France Mobilités et l’AMIF. Cette démarche collaborative entre les acteurs du transport et les collectivités est à mon sens indispensable à la réussite du projet » Stéphane Beaudet, président de l’Association des maires d’Ile-de-France, vice-président d’Ile-de-France Mobilités

 « Avec cet appel à projets, nous préfigurons dès aujourd’hui les espaces publics des quartiers de gares du Grand Paris Express. Les expérimentations sont un moyen concret de mesurer la pertinence des solutions envisagées et leur adéquation aux besoins des habitants. C’est dans cet esprit de coconstruction et d’anticipation que nous voulons réussir la conception de ces futures places du Grand Paris ».   Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris

Cinq solutions innovantes testées dès septembre 

Un jury composé des collectivités concernées et de représentants d’Île-de-France Mobilités, de la Société du Grand Paris et de l’AMIF, a désigné cinq lauréats. 81 candidatures avaient été reçues. Les expérimentations seront menées aux abords des futures gares du Grand Paris Express à partir de septembre.

  • Chevilly « Trois Communes » (l. 14 Sud)
    • « Revêtement Eau & Lumière » – Cemex . La solution proposée par Cemex consiste à installer sur la voie publique un béton drainant, incrusté de gravier fluorescent et coloré. Ce revêtement s’adaptera à la lumière et permettra de signaler un parcours pour les voyageurs.

  • Champigny Centre (l. 15 Sud et l. 15 Est)
    • « Nuances dynamiques » – Richez Associés / Comatelec Schreder « Nuances Dynamiques » est un dispositif d’éclairage urbain, dont la teinte s’adapte en fonction de la saison et de la fréquentation aux abords de la gare. Cette solution permet des parcours plus agréables pour les voyageurs avec une luminosité adaptée au contexte. Les colonnes SHUFFLE seront multifonctions (éclairage, wifi, haut-parleur…).

  • Clichy – Montfermeil (l. 16)
    • « PLUG / INSETUU » – Metalink Urban / INSEETU. “PLUG / INSEETU” est une solution d’aménagement des espaces publics, s’appuyant sur la mise en place de points d’ancrages amovibles compatibles avec une gamme variée de mobilier urbain. Le mobilier sélectionné sera positionné sur ces points d’ancrage et équipé de capteurs de présence, qui permettront d’évaluer leur succès auprès du public.
  • Massy-Opéra (l.18)
    • « Mobilier urbain réseau GPE » – Razel Bec / Groupe SaintLéonard / Atelier AConcept. Cette solution s’appuie sur unsystème d’impression en 3D (technologie St@tion 4D) pour concevoir du mobilier urbain sur-mesure adapté à l’espace public. Une fois imprimé, le mobilier peut être déplacé sur des rails, un moyen de réaménager régulièrement l’espace publics.

Le projet retenu pour le site de La Courneuve « Six Routes » sera désigné avant fin juin.

Une démarche approfondie en faveur de l’intermodalité et de l’aménagement des espaces publics 

C’est la deuxième fois que la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités sont à l’initiative d’un appel à projets visant à anticiper l’aménagement des espaces publics et la mobilité dans les futurs quartiers de gare. Entre octobre 2017 et mars 2018, cinq solutions innovantes de mobilité ont ainsi été testées. Plusieurs d’entre elles sont aujourd’hui prolongées ou déployées à grande échelle (plus d’informations sur l’appel à projets « nouvelles mobilités » en page 6).

La somme des expérimentations que la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités auront testé dans le cadre de ce programme, offrira une vision d’ensemble pour réussir la conception des futures places du Grand Paris et apporter la garantie aux voyageurs qu’ils trouveront, demain, réponse à leurs besoins.


Pour plus d’informations :  www.societedugrandparis.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !