Lycée Créon © Laetitia Solery

Jeudi 31 mai 2018, Créon (33) recevait les élus et la communauté éducative pour visiter le terrain de construction de son futur lycée financé par la Région.

« Dans les dix prochaines années, le département va accueillir entre 5 000 et 7 000 lycéens supplémentaires », annonce François Coux, directeur académique des services de l’Education nationale en Gironde. Pour assumer cette croissance démographique, portée par l’attractivité du territoire, il devenait indispensable de compléter le réseau des lycées. La création de deux nouveaux établissements a ainsi été actée (au Barp et à Créon) et des études sont lancées pour un troisième projet au nord de Bordeaux.

Mathilde Feld, présidente de la communauté de communes du Créonnais, se réjouit de l’émergence du projet, très attendu dans l’Entre-deux-Mers.  « Cela va contribuer à l’amélioration des conditions de vie des jeunes, qui ont parfois jusqu’à quatre heures de trajet par jour pour se rendre dans leur établissement de secteur, le lycée François-Mauriac à Bordeaux. » Dès son ouverture, prévue en 2022, le nouveau site devrait compter 1 300 élèves issus de l’est de l’agglomération bordelaise et de l’Entre-deux-Mers. Dimensionné pour accueillir 2 000 élèves, il proposera également un internat de 200 places.

Outils numériques et chinois

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme Pluriannuel d’Investissements Nouvelle Aquitaine à destination des lycées publics, qui représente un montant de 1,2 milliard d’euros pour la période 2017-2021. Son coût total est évalué à 63 millions d’euros.

Implanté sur un terrain d’une superficie de 9 hectares, il a été conçu pour permettre son extension éventuelle. Il sera par ailleurs construit sur une zone limitant le besoin de création de voiries nouvelles (le lieu-dit La Verrerie), afin de réduire son impact environnemental. Ce lycée à énergie positive bénéficiera de certifications « HQE Bâtiment durable » et « Energie carbone ».

Un travail est en cours avec les services du rectorat pour définir une carte des formations complétant celles proposées sur le territoire. Le chinois, déjà enseigné dans le collège de la commune, fait ainsi partie des options prévues. L’approche pédagogique intégrera les usages numériques de demain, avec la possibilité de méthodes d’enseignement différenciées et une forte modularité des espaces. Des voies de formation générales (S, L, ES), technologiques et professionnelles (CAP et bac pro) seront proposées, de même que deux BTS et une unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis) pour accueillir des élèves en situation de handicap. « Au-delà de la transmission des savoirs, un lycée est également un projet de territoire, rappelle Alain Rousset, président du Conseil régional, pour qui la formation doit se penser en synergie avec les besoins locaux. Il faut que les entreprises de la communauté de communes et au-delà considèrent que les plateaux techniques d’enseignement technologiques et professionnels sont à leur disposition. Je souhaite qu’il y ait des échanges avec les acteurs du monde économique ! »

Avec 2 000 lycéens qui viendront s’ajouter aux 1 000 collégiens de la commune, Créon, qui compte à l’heure actuelle moins de 5 000 habitants, va s’offrir une cure de jouvence !


Pour plus d’informations :  www.nouvelle-aquitaine.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !