Lundi 28 mai, la municipalité de Montigny-lès-Metz annonçait officiellement dans le cadre d’une conférence de presse, la réalisation du quartier Lizé sur le site de 9 hectares des anciennes casernes du même nom.

Eiffage Aménagement, mandataire du groupement, remporte ce projet d’aménagement de 57 000 m2 SDP aux côtés de CM-CIC Aménagement Foncier ainsi que de quatre promoteurs : Demathieu et Bard Immobilier, Eiffage Immobilier, Habiter Promotion et Claude Rizzon. La conception urbaine et paysagère du projet a été confiée respectivement aux agences Wilmotte et Associés et Land’Act.

Fort de son positionnement au coeur de la commune, le long d’un axe central de la métropole, le quartier Lizé et ses casernes constituent pour Montigny-lès-Metz, 3e ville de Moselle, un site stratégique à dimension métropolitaine dont l’objectif de renouvellement urbain est de reconnecter les parties haute et basse de la ville autour d’une nouvelle centralité.

Un pari architectural autour d’axes stratégiques

Le projet affiche une volonté forte de sauvegarde du patrimoine historique. La réhabilitation de l’ex-caserne affirmera l’identité de ces lieux. La quasi-totalité des bâtiments existants le long de la rue du Général Franiatte, dont les bureaux du Général de Gaulle, seront conservés et réhabilités ainsi que quelques bâtiments remarquables et singuliers au cœur du site. Du point de vue paysager, le projet sauvegarde la plupart des grands arbres.

L’objectif de cette réhabilitation est de constituer un modèle de ville offrant un lieu de vie le plus complet possible en termes de programmation afin de répondre aux besoins d’une population en connexion avec son environnement naturel et urbain. En effet, un des principaux enjeux de l’aménagement du nouveau quartier est de l’ouvrir à son environnement et de recréer des connexions dans la ville. Par cette nouvelle centralité dans la ville, le projet a aussi pour ambition de proposer aux habitants de nouveaux espaces de vie, de rencontre, de détente, de flânerie et de partage. Le cœur du projet est caractérisé par un large espace paysager de 1,2 hectare. Ce cœur vert s’articulera autour d’une longère réhabilitée qui proposera un vaste espace couvert polyvalent.

Une programmation tournée vers le vivre-ensemble

Le quartier abritera environ 630 logements répartis en différentes typologies : des collectifs neufs et réhabilités, des logements intermédiaires, des maisons de ville en réhabilitation et des terrains à bâtir qui permettront de remailler avec le contexte pavillonnaire avoisinant.

Une résidence intergénérationnelle Cocoon’Ages de 80 logements (concept Eiffage Immobilier créé avec RéciproCité) et une résidence pour séniors autonomes viennent compléter cette programmation. Enfin, il est prévu environ 1 600 m² de commerces qui seront installés à la fois dans de nouvelles constructions et dans les bâtiments existants. Quatre placettes avec chacune des caractéristiques différentes jouent le rôle de portes d’entrée dans ce nouveau quartier.

Le projet propose une trame de parcours secondaires dédiés aux circulations douces (piétons et vélos). Le but est de faciliter et sécuriser les déplacements à vélo, ainsi que de faciliter l’accès aux équipements publics et commerciaux.

Une démarche environnementale

La Ville de Montigny-lès-Metz souhaite inscrire ce projet de réhabilitation dans une démarche de développement durable. Pour ce faire, le projet vise le label éco-quartier et intègre les critères les plus exigeants aussi bien en phase chantier qu’en exploitation.

Au cours du chantier, une gestion des terres à l’échelle du quartier sera mise en place afin de limiter les remblais/déblais et les différentes sources de pollutions afférentes comme le transport, le bruit… Une charte chantier propre s’imposera à l’ensemble du chantier afin de minimiser les nuisances riverains. Le quartier affichera exemplarité et performance énergétique. Pour assurer le chauffage urbain, le projet sera raccordé à la future chaufferie biomasse sur le quartier Reymond. Les futurs bâtiments collectifs neufs auront à minima la certification NF Habitat HQE. La gestion des eaux pluviales sera assurée par infiltration projetée dans des noues paysagères le long des voiries publiques et en imposant une rétention à l’ilot.

Un chantier en 3 phases

Après la phase d’études et d’obtention de l’ensemble des autorisations d’urbanisme, les travaux devraient durer 6 ans et s’organiseront en 3 phases successives : 2020-2021, 2022-2023 et 2024-2025.


Pour plus d’informations : http://www.eiffage-amenagement.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !