Dans le cadre de la construction d’une école maternelle et d’un périscolaire au bénéfice de la commune de Villers la Montagne, Eiffage construction mandataire du chantier explique les travaux en tant qu’entreprise générale (Tout Corps d’Etat du bâtiment (TCE)).

L’école maternelle et périscolaire va déménager pour la rentrée 2018-2019, vers un nouveau bâtiment accolé à l’école primaire existante. Du point de vue de la règlementation incendie, l’extension et l’école existante ne font qu’un, dans la mesure où il s’agit d’une extension de l’alarme incendie. Une isolation thermique proche du passif, et une étanchéité à l’air avec un coefficient très faible sont exigés. Les travaux de terrassement ont démarré en août 2017, l’objectif avancé par l’entreprise Eiffage est que malgré 37 jours d’intempérie déclarés, la livraison devrait être maintenue pour mi-août 2018. Le montant de travaux s’élève à 1,945 Millions d’euros.

L’architecture du nouveau bâtiment est un assemblage de blocs rectangulaires, dont un s’emboite obliquement. En août 2017, la prairie a été décapée et une plateforme reconstituée. La structure repose sur des semelles filantes et du dallage sur terre-plein. La construction est en blocs béton de 20, des poteaux béton carrés ou de diamètres 20 dont les plus hauts mesures 3.80 m et des poutres béton, ces dernières ont été préfabriquées sur chantier et mise en place par une grue automotrice. Des tours échelles d’étaiement de type Rototube maintenaient le contreplaqué pour la réalisation de la dalle supérieure de 16. L’ensemble aura nécessité 400 m3 de béton de type C25/30 et 13 tonnes d’armatures, 15 personnes et un engin manuscopique.

Si la construction est simple, elle impose plusieurs formes de couvertures. C’est un mixte, entre une charpente métallique bac acier, une toiture en liner et une étanchéité bitumineuse autoprotégée (résistante aux UV) ardoisée de couleur verte, il s’agit d’une volonté de l’architecte pour un rendu plus esthétique sur les toits pentés.

Une chaudière gaz condensation va être installée en complément de l’existante, elle alimentera le réseau hydraulique, l’essentiel du chauffage sera assuré par une VMC double flux sur le principe d’une Centrale de Traitement de l’Air (CTA) où une batterie de chauffe vient chauffer l’air pulsé. Dans cette optique, des tuyaux de chauffage, aller et retour, ont été installés dans les faux plafonds de l’école existante, et tous les réseaux de communication et d’énergie ont été connecté vers le local du nouveau bâtiment où se trouve le Tableau Général Basse Tension (TGBT).

Les réseaux Eaux Usées (EU), en PVC CR4 ou CR8 de diamètre 120 à 200 mm, sont raccordées dans le collecteur du réseau communal, dans la chaussée. Les Eaux Pluviales (EP) seront collectées et versées dans un canal de diamètre 1 000 qui servira de bassin de rétention, sur 10 ml, et dont le trop-plein sera rejeté dans un fossé drainant, les travaux débuteront en mai.

Les aménagements extérieurs vont être réalisé par un sous-traitant, des dalles béton seront posées, un enrobés sera mis en œuvre, un chemin pour pompier en calcaire stabilisé sera créé, un sol amortissant sera installé dans la cour maternelle, quelques zones vertes engazonnées seront réalisées, et 25 arbres fruitiers d’essence régionale seront plantés.

Jean Bernard Stocker – BTP Gallery

Abonnez-vous à nos newsletters !