Eiffage Rail et TSO, deux majors des travaux ferroviaires, ont choisi d’investir ensemble et aux côtés de PME pour réaliser cet équipement unique tant par sa vocation que par son fonctionnement totalement mutualisé. Ils en seront, avec ETF, les premiers utilisateurs.

110 m de long, 30 m de large, 10 m de hauteur, 4 fosses d’entretien d’engins ferroviaires, 6,2 millions d’euros d’investissement… Après 9 mois de travaux, la première halle mutualisée de maintenance des engins de travaux ferroviaires ouvre ses portes officiellement jeudi 17 mai 2018 dans le bassin du Creusot-Montceau (71).

Bourreuses, régaleuses, pelles rail/route, wagons techniques… ces engins interviennent au quotidien sur les chantiers ferroviaires. Ils permettent d’entretenir les voies ferrées, de poser les caténaires, de renouveler le ballast… Dès aujourd’hui, la première halle de maintenance mutualisée de Mecateamcluster à Montceau-les-Mines va prendre en charge ces engins de travaux ferroviaires. Sur place, ils seront réparés et révisés pour être de nouveau opérationnels sur les chantiers français comme étrangers.

Pour la première fois en France, deux grands groupes concurrents ont fait le choix d’investir collectivement et de mutualiser un outil industriel pour leurs besoins propres, aux côtés de PME locales. Eiffage Rail, ETF et TSO ont, par ailleurs, signé un contrat-cadre qui vient assurer la pérennité de la halle de maintenance avec sept années de loyer garanties.

« L’ancienne friche industrielle sur laquelle est implantée la halle de maintenance dispose d’une situation géographique centrale, des caractéristiques techniques, et présente des opportunités pour la filière ferroviaire de développer cette offre mutualisée de maintenance d’engins », rappelle Jean-Claude Lagrange, PDG de la SEMCIB, société en charge de l’aménagement de la plateforme.

©Mecateamcluster

Sur place, les 3 entreprises de travaux ferroviaires louent les outils et compétences des PME locales, spécialisées dans l’hydraulique, l’électricité, la mécanique, les automatismes, la chaudronnerie… pour maintenir et réparer leurs engins de travaux ferroviaires. Fuite de vérins, pannes mécaniques, contacteurs de sécurité à remplacer, pompe hydraulique à changer… une maintenance de plusieurs jours voire plusieurs semaines est assurée par les industriels locaux. Les entreprises auraient aussi eu le choix de louer une voie de la halle et mobiliser leurs propres équipes pour cette opération de maintenance.

Cette halle est unique en France. « Sa dimension, 2 voies ferrées et 1 voie routière de 110 m de long chacune, permet de prendre en charge de grands engins de travaux ferroviaires sans les désaccoupler, un atout pour raccourcir le temps de maintenance, détaille Patrice Chagnaud, Président de la SAS Atelier de Maintenance, en charge de la construction de la halle. Sur place, ateliers de service et équipements industriels tels des colonnes de levage, des fosses, des outils de manutention lourde… seront à disposition des entreprises. »

Avec cette construction à vocation industrielle, Mecateamcluster entre dans une nouvelle ère. Au-delà d’être un réseau d’entreprises, le cluster crée un environnement propice à l’activité de ses adhérents. Un investissement mutualisé moins coûteux pour chaque entreprise et des coûts de maintenance rationalisés. Avec un objectif : gagner en productivité pour dynamiser la filière de la maintenance des engins ferroviaire.


Pour plus d’informationswww.eiffage.com

Abonnez-vous à nos newsletters !