Internationalement connue, carrefour au centre de l’Europe, Genève est très recherchée par la clientèle haut de gamme internationale.

Siège de nombreuses organisations internationales, banques et multinationales, elle offre une qualité de vie inégalée, à deux pas des Alpes. BARNES la classe dans les villes à suivre pour l’année 2018 dans son analyse sur l’évolution des désirs de la clientèle haut de gamme.

Centre-ville, bord du lac et quartiers en devenir

La demande en immobilier haut de gamme se concentre sur les quartiers de Cologny, Conches et l’hyper-centre de Genève (la Vieille Ville, les Quais et le quartier des Tranchées). La clientèle recherche un environnement calme, à 15 minutes maximum du centre-ville, avec un ponton pour les propriétés pieds dans l’eau. En centre-ville, les places de parking sont de véritables plus.

De nouvelles opportunités. Les quartiers en devenir sont les Pâquis, Plainpalais et la Jonction qui se modernisent et deviennent « bobo ». « Les appartements en zone de développement qui permettent d’être propriétaire à un prix inférieur à celui du marché sont également très prisés des acheteurs », indique Jérôme Félicité, Président de BARNES Swiss Licensing, en charge de la master licence pour la Suisse. « Mais il y a une particularité locale : en cas de revente dans les dix premières années, le prix est fixé par l’Etat. Mais au-delà de ces dix ans, le vendeur est libre de définir le prix qu’il souhaite, un vrai pari sur le temps », explique Jérôme Félicité.

Des projets qui vont dynamiser le marché. Toujours très recherchée, Genève connaît un marché résidentiel stable. Mais le développement à venir pourrait changer la donne. Ainsi, fin 2019, la future liaison ferroviaire Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse (CEVA) connectera la frontière à Genève et le projet de densification et d’aménagement urbains du PAV (Praille-Acacias-Vernets) transformera la plus vaste zone industrielle de Genève en un quartier mixte.

3-4 millions d’euros : le point de bascule de la clientèle

La clientèle suisse est très présente sur le marché pour les biens allant jusqu’à trois ou 4 millions d’euros. « Au-delà, la majorité des acheteurs sont des étrangers qui bénéficient d’un permis de résidence : banquiers, traders, expatriés fortunés bénéficiant du forfait fiscal. Au-delà de 15 millions aujourd’hui, la clientèle se raréfie et il s’agit de l’élite financière », conclut Jérôme Félicité.


Pour plus d’informations : www.barnes-international.com

Abonnez-vous à nos newsletters !