Un projet d’envergure confié à VINCI Immobilier, pour son offre innovante et singulière. Prévue pour l’été 2020, la Nouvelle Maison Saint-Charles se compose de deux projets : une maison sociale intergénérationnelle et un programme immobilier résidentiel.

Située dans le 15e arrondissement de Paris, la Maison Saint-Charles abrite depuis 150 ans les religieuses de la Congrégation des Sœurs de Charité Dominicaines de la Présentation de la Sainte Vierge. Un site rare, remarquable et chargé d’histoire, à l’abri de l’agitation parisienne. Ce havre de paix étant devenu vétuste, les Sœurs ont choisi de le transformer, tout en continuant d’y faire vivre leur communauté.

La Maison Saint-Charles : un lieu d’accueil et de solidarité

Profondément attachées aux valeurs de partage et de vivre ensemble, les Sœurs ont naturellement souhaité la création d’une maison intergénérationnelle sociale. Sa gestion est confiée à Habitat et Humanisme, une association référente qui lutte depuis plus de 30 ans en faveur du logement et de l’insertion des personnes en difficulté.

En plus de permettre aux sœurs de rester sur ce site qu’elles ont toujours occupé (20 places leur sont réservées), l’établissement perpétuera sa vocation d’accueil et de solidarité en hébergeant des familles monoparentales socialement isolées (10 logements), ainsi que des étudiants et des jeunes engagés dans une dynamique d’insertion socioprofessionnelle (15 logements). La Maison Saint-Charles disposera également de 2 appartements partagés en collocation intergénérationnelle et de 15 chambres d’hôtes.

« C’est pour VINCI Immobilier une immense fierté que d’avoir été associé à cette aventure aussi intense que singulière. A l’issue d’une phase de concertation exemplaire avec les riverains, une dynamique exceptionnelle s’est engagée, qui aboutira, fin 2020, à l’émergence d’un site totalement repensé », explique Jean-Christophe Laurent, Directeur Général Adjoint de l’Immobilier Résidentiel, VINCI Immobilier.

Avec ses façades en pierre, la nouvelle version de la Maison Saint-Charles s’intègre parfaitement au registre des immeubles parisiens voisins. Organisé autour de quatre immeubles, le projet est pensé de sorte à faciliter les interactions entre l’ensemble des résidents. Au rez-de-chaussée se trouvent les locaux communs à la Congrégation et à la maison intergénérationnelle (cuisines, salles à manger, laverie, bibliothèque, foyer…) et, aux étages, les logements de la résidence ainsi que des points de rencontres. Les immeubles s’organisent autour d’un jardin-cloître existant (3 600 m2 d’espaces verts protégés), enrichi et restructuré avec différents espaces de déambulation et de partage, ainsi que des recoins propices au repos et au recueillement.

La chapelle existante est, elle, préservée et réhabilitée : elle accueillera désormais 4 salles de réunion à usages des associations partenaires et des riverains, un oratoire pour les Sœurs de la Congrégation, ainsi que la salle de la communauté. Les travaux intérieurs de l’oratoire de la chapelle prévoient par ailleurs la restauration complète de cet espace. Les vitraux actuels seront également remplacés par des créations nouvelles et contemporaines.

Le programme résidentiel Hors du Temps : « l’immeuble jardin »

Adossé à la Maison Saint-Charles, l’ensemble résidentiel Hors du Temps, composé de 37 logements en promotion, propose des prestations haut de gamme : appartements aux surfaces généreuses, du studio au 5 pièces de 203 m2 ;

Utilisation de pierre claire, métal, verre… Au sein de la résidence, simplicité, transparence et pureté sont les maitres mots. Les résidents pourront bénéficier d’ouvertures sur l’espace arboré, avec de vastes loggias, des toits terrasses, de grandes baies vitrées, et une pergola au dernier étage. Certaines terrasses sont aménagées en jardins suspendus pour faire écho à cet environnement très végétal.

Afin de garantir le soin nécessaire aux espaces verts environnants, le bâtiment sera construit en « filière sèche ». Tous les éléments seront préfabriqués et assemblés sur place par des moyens techniques légers, permettant au chantier d’être réalisé dans un délai plus court et donc d’être moins impactant sur le jardin.

La résidence intègre les normes de qualité et de confort les plus exigeantes, telle que la certification NF HABITAT HQE, et l’objectif de la Réglementation Thermique RT2012-20% garantissant des consommations d’énergie maîtrisées et un plus grand confort de vie, dans le respect des enjeux du développement durable.

« Les performances environnementales de cet ensemble immobilier seront en totale conformité au Plan Climat de la Ville de Paris, intégrant les normes les plus exigeantes », poursuit Jean-Christophe Laurent.

Les jardins : un écrin naturel de verdure

Les deux jardins de la Maison Saint-Charles et de la résidence Hors du Temps se répondent par leur patrimoine végétal exceptionnel et la beauté des nombreux arbres conservés. A cela s’ajoute également la plantation de nouvelles essences : charmes, érables, prunus, merisiers, bouleaux, pins sylvestres…

Conçu comme une clairière, un vaste espace vert accompagne le cheminement des futurs habitants vers la résidence Hors du Temps. La promenade est ponctuée par la présence de grands arbres dont la voûte du feuillage évoque une ambiance de sous-bois. Une atmosphère de sérénité et de calme, bien loin du tumulte de la ville, dont pourront profiter l’ensemble des résidents de la Nouvelle Maison Saint-Charles et de la résidence Hors du Temps.

Une collaboration avec des artistes de renom

Pour ce projet exceptionnel, VINCI Immobilier s’est entouré de deux grands noms du design et de l’artisanat d’art. Tristan Auer, architecte d’intérieur, célèbre à travers le monde pour de prestigieux projets dans les domaines du résidentiel et hôtellerie de luxe (Hôtel de Crillon, notamment), a conçu la décoration des espaces communs intérieurs. A ses côtés, Mathilde Jonquière réalise les œuvres de mosaïque qui seront intégrées dans la galerie ralliant le cloître au jardin habité. La mosaïste de la Grande Epicerie de Paris, de l’hôtel Aiglon à Montparnasse et du Wepler, contribue au projet dans le cadre de la charte « Un immeuble, une œuvre », signée en 2015 par VINCI Immobilier avec le Ministère de la Culture.

« La dimension exceptionnelle de ce projet tient à la fois au lieu, à sa conception, au traitement des contraintes techniques, mais aussi à l’intervention de figures internationales de la création et de l’architecture », commente Olivier de la Roussière, Président de VINCI Immobilier.


Pour plus d’informations :   www.vinci-immobilier-institutionnel.com

Abonnez-vous à nos newsletters !