Dans le port de Zeebrugge, une porte d’écluse complète est aujourd’hui déconnectée, sortie de l’eau et transférée à l’arrière-port. C’est un rare exemple d’artisanat, parce que la porte d’écluse pèse plus de 2300 tonnes et a une superficie qui équivaut à un quart de terrain de football (66 m x 11 m x 25 m).

Cette opération spectaculaire fait partie de la rénovation à grande échelle de l’écluse Pierre Vandamme, l’accès crucial à l’arrière-port de Zeebrugge. « Nous investissons 120 millions d’euros dans l’écluse Pierre Vandamme, car nous optons résolument pour la croissance à Zeebrugge », a déclaré Ben Weyts, ministre flamand de la Mobilité et des Travaux publics.

Rénovation de 120 millions d’euros

Les navires ont deux possibilités pour atteindre l’arrière-port de Zeebrugge : via l’écluse Visart et via l’écluse Pierre Vandamme. L’écluse Visart (° 1907) est obsolète et ne répond plus aux besoins actuels de l’industrie maritime. Le gouvernement flamand prépare donc un investissement de 1 milliard d’euros dans une nouvelle écluse Visart. L’écluse Pierre Vandamme (° 1984) est aujourd’hui utilisée intensivement, mais nécessite une rénovation en profondeur. La Flandre investit 120 millions d’euros dans une rénovation par phase, qui doit être achevée à l’été 2023.

L’opération dure 19 heures

Dans le cadre de la rénovation, une porte d’écluse est aujourd’hui sortie de la chambre et débarquée dans l’arrière-port. Il s’agit de la porte la plus située au large qui est la plus touchée par les marées. L’écluse Pierre Vandamme se compose de 2 têtes d’écluse avec chacune 2 portes roulantes et 2 ponts mobiles. Une seule porte pèse plus de 2300 tonnes et a les dimensions d’un quart de terrain de football (66m x 11m x 25m). Pour l’opération, on utilise le navire de levage ‘Rambiz’ : une grue flottante qui peut soulever un poids de plus de 3 300 tonnes. L’opération complète de levage prend environ 19 heures. Il y a environ 50 personnes impliquées.

Travaux d’entretien de la porte d’écluse, de la chambre et du trajet de la porte

L’opération de levage ouvre la voie aux travaux d’entretien de la chambre et du trajet de la porte. Cela inclut le nettoyage et la peinture et le renouvellement des rails et des rails de guidage. Dans l’arrière-port, des travaux d’entretien sont effectués à la porte de l’écluse elle-même. Un échafaudage est placé autour de l’écluse. Les huîtres et les boues sont enlevées. Les pièces mécaniques sont contrôlées, de nouvelles technologies et systèmes sont installés et la porte est repeinte. Au printemps de 2019, la porte sera rapportée à l’écluse.

Bonne coopération entre le gouvernement et le privé

La rénovation de l’écluse Vandamme est une opération à grande échelle et très complexe, ce qui n’est possible que grâce à la bonne coopération entre les différents partenaires. L’association momentanée Soetaert-Jan De Nul est l’entrepreneur général responsable de l’opération de levage de la porte de l’écluse. En plus, Il y a aussi d’autres parties concernées : les différents sous-traitants, plusieurs services du Département de la Mobilité et des Travaux publics, le département de l’Electromécanique et Télématique de l’Agence des Routes et de la Circulation et différentes parties externes, comme le bureau d’études SBE et le port de Zeebrugge (MBZ).


Pour plus d’informations :   www.jandenul.com

Abonnez-vous à nos newsletters !