©METRA + Associés Architectes

SPIE Est vient de se voir attribuer la réalisation des aménagements électriques, CVC (Chauffage – ventilation – climatisation) et plomberie sanitaire du pôle tertiaire de l’éco-quartier Viotte de Besançon par le promoteur Sedia.

Un projet phare au sein de la région Bourgogne Franche-Comté qui vise à développer un véritable quartier de gare à Besançon mêlant les principales fonctions urbaines : habiter, travailler, se déplacer.

Lancé en 2013, le projet d’éco-quartier sur le site de Viotte concentre d’importants aménagements autour de la gare de la ville. Cette opération de reconversion de friches ferroviaires de part et d’autre du faisceau de voies doit permettre de dynamiser le cœur de l’agglomération et de développer une offre tertiaire stratégique, connectée aux lignes à grande vitesse.

Dans le cadre de ces aménagements, SPIE Est vient de se voir confier la réalisation de 3 lots techniques relatifs aux deux premiers bâtiments du pôle tertiaire. Ces bâtiments sont destinés à accueillir majoritairement des bureaux sur une surface de 23 415m² et des commerces sur 1 359m². 1 154m² seront également destinés à la construction de 11 logements et 701 m2 destinés à un restaurant inter administratif (RIA).

Le contrat remporté par SPIE Est, d’un montant de 7,3 millions d’euros, comprend notamment :

  • les installations CVC, dont une chaudière au bois 500 KW, deux chaudières à gaz 700 KW, 5 centrales de traitement d’air double flux thermodynamiques,
  • haute et basse tension de 800 KVA, l’éclairage d’environ 3 500 points lumineux,
  • les installations électriques en courant faible, dont le système de sécurité incendie et extinction automatique, le réseau VDI, le contrôle d’accès par vidéophonie & interphonie,
  • les installations de plomberie sanitaire.

Le marché attribué à SPIE comprend également la partie GTC (gestion technique des bâtiments). Celle-ci doit permettre d’optimiser les consommations d’énergie en phase exploitation en vue de la certification HQE bâtiment tertiaire. Le projet d’éco-quartier s’inscrit en effet dans une démarche d’ « économie verte » garantissant les meilleures performances environnementales et énergétiques.

Les opérations mobiliseront environ 30 personnes des directions opérationnelles génie climatique et tertiaire de SPIE Est pour une durée de 24 mois, et devraient débuter en avril 2018.

 « Nous sommes heureux de contribuer à un projet d’envergure pour Besançon. Ce contrat d’une valeur de 7,3 millions d’euros est une belle réussite collaborative dans une logique de marché de proximité, » se réjouit Patrick Allouchery, directeur opérationnel de SPIE Est. « Notre capacité à conjuguer dans une même offre l’ensemble des métiers de SPIE pour présenter une gamme de services entièrement maîtrisée a été déterminante dans le choix de Sedia. »


Pour plus d’informations : www.spie.com

Abonnez-vous à nos newsletters !