Freyssinet mène depuis février 2017 des travaux de réparation, initiés par la Direction interdépartementale des Routes Centre-Est, sur le viaduc de La Ricamarie près de Saint Etienne. Après la fin des travaux sur le tablier nord en décembre 2017, les travaux reprennent sur le tablier sud.

Situé sur l’axe RN88 qui relie Saint Etienne au Puy-en-Velay, le viaduc de La Ricamarie est un lieu de passage incontournable comme en atteste sa densité de trafic supérieure à 60 000 véhicules par jour.

L’objectif principal du projet est la mise en continuité de ce VIPP (Viaduc à travées Indépendantes à Poutres Précontraintes) composé de 7 travées (soit 6 piles et 2 culées) pour obtenir un ouvrage continu de 260 mètres linéaires dans le but de :

  • Renforcer structurellement l’ouvrage et rendre le tablier monolithique ;
  • Supprimer les joints de chaussée sur appuis intermédiaires ;
  • Remplacer les parties d’ouvrage dégradées par les ruissellements au droit des joints existants sur chaque appui ;
  • Réaliser la réfection des superstructures, l’étanchéité et la couche de roulement.

Désigné comme mandataire, Freyssinet est en charge des missions suivantes :

  • Conception et mise en œuvre de six structures métalliques de près de 26 tonnes chacune qui ont permis de maintenir l’ouvrage en phase provisoire, et ont servi de plateformes de travail en têtes de piles ;
  • Création de blocs précontraints nécessaires à l’installation des chandelles d’appuis provisoires au niveau des deux culées ;
  • Désamiantage d’éléments d’ouvrage en têtes de piles ;
  • Vérinage (mise sur appuis provisoires) de l’ouvrage sur piles et culées ;
  • Déconstruction et évacuation des têtes de piles (tenons, chevêtres, fûts de piles) ;
  • Fourniture et mise en place des nouveaux appareils d’appuis ;
  • Ajout de 5 câbles de précontrainte additionnelle de 260 ml (unité 19C15/toron clair injecté à la cire) ;
  • Réalisation des joints de chaussée aux extrémités du viaduc (Wd 110).

L’amélioration de la sécurité des usagers et de l’exploitation de l’ouvrage est également un enjeu crucial. Le projet, réalisé en milieu urbain à proximité d’habitations et de lieux publics à forte densité, nécessite une vigilance accrue pour prévenir la chute d’objets. L’utilisation d’appuis provisoires entraîne également des contraintes de circulations ainsi que des limitations et des régulations de charges roulantes en fonction de l’avancement du chantier.

La première étape des travaux consacrée au tablier nord s’est achevée à la mi-décembre tandis que le tablier sud sera traité dès la mi-mars 2018.


Pour plus d’informations :  www.freyssinet.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !