©Arforia

Fermé depuis 2005, le célèbre grand magasin de la Samaritaine lance son chantier de réhabilitation de très grande envergure avec la réalisation d’un grand magasin, d’un palace de 72 clefs, de 96 logements sociaux, d’une crèche et de bureaux.

Situé entre la rue de Rivoli et le Quai du Louvre, la rue de la Monnaie et la rue de l’Arbre-sec, dans le 1er arrondissement de Paris, le chantier s’inscrit dans un tissu urbain très dense (logements, école, crèche, clinique, commerces, bureaux), confiné et avec une forte circulation. Cette situation particulière représente un enjeu de planification et de gestion de chantier particulièrement complexe (livraisons, engins de chantier, voisinage).

Ce chantier est tout à la fois : un chantier de rénovation, de restructuration et de construction neuve, ce qui multiplie les complexités. Ce chantier intègre :

  • des contraintes d’études et de réalisation liées à l’inscription à l’inventaire supplémentaire du bâtiment Seine (Jourdain et Sauvage);
  • des problématiques fortes de confortement provisoire en raison de la conservation de bâtiments anciens occupés, situés dans et en périphérie de l’opération; et de la conservation de la totalité des façades du bâtiment principal ;
  • la réalisation simultanée de programmes très différenciés pour une livraison complète des activités du bâtiment prévue fin 2019.

Les bâtiments entièrement à ossature métallique des architectes Frantz Jourdain et Henri Sauvage, respectivement construits en 1905 et 1928, sont totalement réhabilités afin de redonner un statut architectural cohérent à l’environnement et en respectant les référentiels environnementaux et énergétiques les plus élevés actuellement.

Pour réaliser les travaux de renforcement des ossatures métalliques (poteau, poutre…) et de création de nouvelles surfaces de plancher, Vinci Construction a fait appel à l’expertise des sociétés SMB et CCS International, spécialistes de la construction métallique en réhabilitation et en travaux neufs. En charpente métallique, travailler sur de l’existant nécessite un vrai savoir-faire. En effet, greffer de l’acier neuf sur de l’ancien datant de 1900 et 1910 implique des processus de soudure compliqués.

Le groupement SMB/CCS International (dont SMB est le mandataire), intervient depuis janvier 2016 sur les bâtiments Jourdain et Sauvage. Sa mission s’achèvera en juillet 2018. Dans les faits, CCS International pilote le bâtiment Sauvage et SMB la partie Jourdain.

Plus de 2 300 tonnes de charpente et 30 000 m2 de plancher en structure mixte sont mis en œuvre.

A noter également, que SMB réalise aussi, sur ce même ilot, le bâtiment de la rue Rivoli de 7 niveaux de plancher à ossature métallique, représentant plus de 1 000 tonnes et 12 000 m2 de surface de plancher mixte.


Pour plus d’informations : www.lasamaritaine.com

Abonnez-vous à nos newsletters !