©Suez

Suez a mis au point un procédé innovant en Europe, permettant de récupérer les métaux non ferreux contenus dans les mâchefers, résultant de la valorisation énergétique des déchets.

Dans la zone portuaire de Gand en Belgique, le Groupe s’apprête à construire la première usine d’Europe qui récupérera ces matières premières pour leur donner une seconde vie. Ce projet bénéficie du soutien stratégique du gouvernement flamand.

Suez produit de nouvelles matières premières et de l’énergie alternative à partir des déchets et notamment à partir des mâchefers. Les mâchefers sont des résidus liés à la combustion et à la valorisation énergétique des déchets. Ils peuvent être utilisés pour l’aménagement des routes et des pistes d’atterrissage ou la production de blocs de construction empilables mélangés à du ciment. Aujourd’hui, grâce au procédé « Valomet » développé en interne, Suez va encore plus loin en récupérant dans les mâchefers les particules fines de métaux non ferreux de 0 à 20 mm.

Le projet pilote a débuté à Gand, en novembre 2015. Des concentrés de flux métalliques provenant des mâchefers y ont été traités et séparés. En un an d’expérimentation, Suez a réussi à extraire environ 1 300 tonnes de fines particules métalliques et à les réintroduire dans la chaîne de production via des fonderies et des raffineries métallurgiques. Des tonnes d’aluminium et de métaux non ferreux plus denses comme le cuivre, le plomb et le zinc ont pu être récupérées.

En ce début d’année, Suez débute la construction d’une nouvelle unité industrielle dans la zone portuaire de Gand. Celle-ci sera opérationnelle à la fin de l’année, l’objectif étant de multiplier la capacité de production du site pilote par dix et de traiter jusqu’à 12 000 tonnes par an d’ici 2019. Les flux traités proviendront d’Europe, dont la Belgique, la France, le Royaume-Uni et la Pologne.

Compte tenu des investissements significatifs dans la Recherche, la technologie et la formation associées à de telles installations, Suez salue le soutien apporté par le gouvernement flamand.

Philippe Muyters, Ministre flamand de l’Emploi, de l’Economie, de l’Innovation et du Sport, affirme : « Le gouvernement flamand a investi un million d’euros dans la mise en œuvre de la nouvelle usine « objectif zéro déchet » à Gand. Cette dernière va assurer un ancrage des activités de Suez à Gand, ce qui est une très bonne nouvelle pour l’économie et l’emploi dans la région. Le soutien flamand encourage en outre le groupe international qu’est Suez à continuer d’investir dans l’économie circulaire en Flandres. »

« Je remercie le gouvernement flamand pour son soutien à ce projet européen innovant. Dans cette nouvelle usine, Suez valorisera les fines de mâchefers issues de ses unités de valorisation énergétique européennes et augmentera ainsi sa production de métaux non ferreux, tels que le cuivre, l’or, l’argent et l’aluminium. Cette innovation marque une nouvelle étape de l’économie circulaire, dans laquelle les déchets ultimes retrouvent une seconde vie et préservent les ressources naturelles », commente Jean-Marc Boursier, Directeur Général Adjoint du Groupe Suez en charge de l’activité Recyclage et Valorisation en Europe.


Pour plus d’informations : www.suez.com

Abonnez-vous à nos newsletters !