Esri, spécialiste des SIG (systèmes d’information géographique), et l’éditeur de logiciels Autodesk ont annoncé avoir conclu un partenariat stratégique lors de l’Autodesk University de Las Vegas.

En capitalisant sur leurs technologies respectives, les deux entités ont pour objectif de rapprocher le BIM et les SIG, et de permettre aux entreprises de bénéficier d’une meilleure visibilité des données liées à l’environnement et à l’urbanisme de demain.

Lors du GIS Day, la journée des systèmes d’information géographique, Jack Dangermond, PDG d’Esri, a annoncé la signature d’un partenariat stratégique avec Autodesk. Les deux sociétés, leaders de leurs technologies respectives, poursuivent ainsi une collaboration fructueuse débutée en 2015 et qui a déjà créé des passerelles entre la CAO (Conception assistée par ordinateur) et les SIG, notamment avec le plug-in ArcGIS for AutoCAD. Ce nouveau partenariat va permettre à leurs clients communs d’intégrer les technologies BIM et SIG et les données correspondantes. Les utilisateurs bénéficieront ainsi de flux améliorés, optimisant la gestion de leurs projets de la phase de planification jusqu’à la construction.

Cette collaboration marque un pas de plus vers la conception de villes toujours plus résilientes et connectées et d’infrastructures axées sur le développement durable et répond à un besoin croissant, d’autant plus que 70% de la population mondiale résidera en zone urbaine d’ici 30 ans. En combinant les outils BIM d’Autodesk et la plateforme SIG d’Esri, les collectivités pourront facilement relier leurs données SIG et 3D.

Andrew Anagnost, PDG d’Autodesk indique que « Le partenariat avec Esri vise à combiner la puissance de la cartographie BIM et SIG, ce qui permettra à nos clients communs de construire les bâtiments et les infrastructures de demain dans tous les environnements. Notre objectif est de fournir aux concepteurs de l’industrie et de la ville la capacité de concevoir dans le contexte du monde réel ».

« Les Nations-Unies prédisent une croissance démographique mondiale de 2,5 milliards de personnes dans les 30 prochaines années, les solutions pour la durabilité seront le plus grand attrait pour les états qui sauront profiter de ce nouveau partenariat », complète Jack Dangermond. « Il est important de prendre en compte dès aujourd’hui les besoins des futures générations lors de la conception et de la construction de projets. Notre collaboration avec Autodesk favorisera la sécurisation de ressources durables pour une population croissante, une empreinte humaine responsable de son environnement naturel, une meilleure utilisation des ressources de notre planète. »

A terme, il est possible d’envisager que les informations BIM soient écrites nativement dans les bases de données d’Esri (plateforme ArcGIS). Un tel scénario présenterait l’avantage de limiter la perte de données et de donner l’accès aux informations BIM natives à partir des applications Esri. En changeant la façon dont nous construirons le futur, ce partenariat entre Esri et Autodesk prouve l’importance des bénéfices de la science de la localisation (« The Science of Where »).


Pour plus d’informationswww.esrifrance.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !