La ville de Hamamatsu (800 000 habitants) a choisi Veolia pour gérer pendant 20 ans son réseau d’assainissement et les installations de Seien, Hamana et Akura. Il s’agit du premier contrat de concession de long terme pour la gestion des eaux usées municipales au Japon.

Veolia assurera l’exploitation, la maintenance et la modernisation de l’usine de traitement des eaux usées de la ville. Le Groupe optimisera le fonctionnement de l’usine ainsi que les coûts. Il améliorera le suivi et la gestion à distance de l’installation. Dès avril 2018, l’usine traitera jusqu’à 200 000 mètres cubes d’eaux usées par jour, soit l’équivalent de 50 piscines olympiques.

Ce contrat est le premier d’un nouveau type de partenariats public-privé promus par le gouvernement japonais. Il s’agit d’un projet « consommateur-payeur » dans lequel les utilisateurs finaux paieront le traitement des eaux usées en fonction de leur consommation.

Regis Calmels DG Veolia en Asie

« Nous sommes très fiers d’avoir gagné la confiance des autorités locales japonaises. Notre expertise et notre savoir-faire permettent à Veolia d’être le seul opérateur privé étranger à avoir obtenu des délégations de service public dans un pays qui s’est récemment ouvert aux partenariats public-privé », a expliqué Régis Calmels, Directeur de la zone Asie de Veolia.

Pour mettre en œuvre ce projet, Veolia a formé un consortium avec JFE Engineering Corporation, ORIX Corporation, Suyama Construction et Tokyu Construction.

Veolia implanté au Japon depuis 2002

Veolia gère l’eau est l’assainissement de plusieurs villes du Japon depuis 2002, notamment à Hiroshima. Près de Tokyo et de Nagoya, Veolia fournit des services de gestion des déchets et de recyclage dans ses usines Ecos Factory, Green Loop et Nisen. Associé à Takeei, le Groupe exploite les centrales biomasse de Tsugaru et Hanamaki, les premiers projets énergétiques de Veolia au Japon.

Abonnez-vous à nos newsletters !