Du 1er au 5 novembre 2017, une opération de génie civil de grande envergure est réalisée sur le chantier du Grand Paris Express à Cachan : le ripage d’une dalle de béton de 3 000 tonnes sous les voies du RER B.

Construite au préalable, cette dalle constituera le toit de la future gare. Elle sera déplacée sur près de 30 mètres pendant environ 8h dans la nuit du 1er au 2 novembre. Le ripage, dont la réalisation est assurée par la RATP, sera précédé et suivi d’interventions sur les voies existantes du RER B, nécessitant une interruption du trafic sur une portion de la ligne.

A l’occasion de cette prouesse technique, la Société du Grand Paris organise « KM2 » (pour Kilomètre 2) le 1er novembre de 16h à 22h, un rendez-vous artistique et culturel à destination des habitants pour découvrir le chantier autrement, entre performances techniques et artistiques. Ce rendez-vous s’inscrit dans le cadre de la programmation artistique et culturelle déployée tout au long des 200km de ligne du nouveau réseau.

« Après le succès des ripages de Champigny et de Fort d’Issy – Vanves – Clamart qui ont mobilisé des centaines de riverains, nous avons souhaité faire de celui de la gare d’Arcueil‘ – Cachan un moment convivial placé sous le signe de la culture. C’est dans cet esprit que nous voulons réussir le Grand Paris Express, en associant les populations et futurs usagers à toutes les grandes étapes de sa réalisation ». Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris

Une opération de génie civil d’envergure

Les travaux de ripage, réalisés sous maîtrise d’ouvrage RATP, et financés par la Société du Grand Paris, sont un véritable défi technique. Ils se dérouleront sur le chantier de la gare d’Arcueil — Cachan, future correspondance entre la ligne 15 Sud du Grand Paris Express et le RER B.

La gare du Grand Paris Express se trouvera sous les quais du RER B. Pour permettre sa construction, la RATP a préfabriqué un pont dalle de 40m de long, équipé de quais et de voies, de 16m de large, pour un poids total d’environ 3000 tonnes.

Ce pont dalle, qui sera à la fois le toit de la future gare Grand Paris Express et un pont sur lequel reposeront les quais du RER B, sera glissé sur 26 mètres jusqu’à son emplacement définitif au niveau des voies du RER B. Ce pont permettra ensuite de construire la gare souterraine du Grand Paris Express, ainsi que ces accès en rez-de-chaussée.

Du 1er au 5 Les équipes de la RATP seront mobilisées 24h /24 pour cette opération contre la montre. Cette intervention nécessitera l’interruption totale des circulations du RER B pendant 5 jours, du mercredi 1er au dimanche 5 novembre inclus, en période de vacances scolaires, entre les gares de Laplace et Bourg-la-Reine.

Elle se déroulera en 3 étapes :

  • Démolition d’une portion du talus de la ligne de RER B et dépose des équipements de voies et de quais existants à l’aide de grues et de trains de travaux.
  • Glissement du pont-dalle préfabriqué au moyen de câbles et de vérins hydrauliques jusqu’à sa position finale.
  • Remise en place de tous les équipements dont la voie et les jonctions de quais pour la remise en fonctionnement du trafic du RER B.

La construction de la gare Grand Paris Express Arcueil — Cachan sera ensuite réalisée par le groupement mené par Vinci Construction.

Un repas de chantier entre performances techniques et artistiques

L’organisation d’un moment convivial à destination du grand public vise à accompagner et mettre en valeur la prouesse technique du ripage de la dalle en l’accompagnant de propositions artistiques, pédagogiques et culturelles.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la programmation artistique et culturelle du Grand Paris Express, qui a vocation, en lien avec le calendrier des chantiers, à fédérer les énergies locales grâce à l’organisation de rassemblements populaires, culturels et festifs, intitulés « chantiers partagés » ou «KM » (pour kilomètre).

Le 1er novembre à Cachan, tous les habitants, élus, associations et forces économiques sont conviés à, un grand repas de chantier où un gigot bitume sera servi afin d’annoncer le début du ripage. En plus d’ateliers pédagogiques sur le chantier avec l’architecte de la gare, plusieurs performances artistiques, sous la direction artistique de José-Manuel Gonçalves, viennent accompagner ce moment.


Pour plus d’informations :  www.societedugrandparis.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !