© Carlos Ayesta EPA Paris-Saclay

Conçu par l’agence d’architecture Barthélémy-Griño Architectes et sous maîtrise d’ouvrage déléguée de l’EPA Paris-Saclay, le Radar de l’Aviation civile fait partie des 10 lauréats récompensés lors de la première édition du Trophée béton Pro.

Organisé par les associations Bétocib et Cimbéton, sous le patronage du Ministère de la Culture et de la Communication et en partenariat avec la Maison de l’architecture en Ile-de-France, ce prix est une distinction biennale, dont l’objectif est de valoriser des réalisations architecturales exemplaires en béton, construites en France au cours des cinq dernières années. Pour cette première édition, plus de 140 dossiers ont été déposés.

L’objectif du Trophée Béton Pro est de :

  • sensibiliser le grand public à l’architecture en béton avec la mise en valeur de réalisations contemporaines utilisant ce matériau ;
  • promouvoir les équipes de conception (maitres d’ouvrage, architectes) et de mise en oeuvre (entreprises, ingénieurs, industriels) et faciliter le dialogue entre les différents intervenants du projet ;
  • favoriser le développement d’une réflexion architecturale innovante pour l’utilisation du béton, matériau d’avenir.

Du logement individuel au logement collectif, de l’ouvrage d’art à l’aménagement urbain, de l’équipement public à l’équipement privé, des infrastructures culturelles, sportives… tous les types d’ouvrages, livrés après le 1er janvier 2011, pouvaient concourir.

L’attribution des prix se fait sur la qualité architecturale et constructive des ouvrages, en s’appuyant sur des critères tels que la pertinence de l’utilisation du béton et de la mise en oeuvre du matériau, l’usage esthétique, la qualité d’intégration dans le site, la qualité structurelle, la qualité environnementale, la durabilité…

Le Radar de l’Aviation civile a été remarqué car il réunit toutes ces particularités

De par sa position dominante sur le plateau, il est situé à un emplacement stratégique qui lui permet de couvrir l’un des principaux points d’entrée des avions en région parisienne. D’une hauteur de 66 mètres et avec une portée de 170 milles nautique, c’est-à-dire 315 kilomètres, il possède une vitesse de rotation de 4 secondes et permet de traiter 800 avions simultanément.

Principalement utilisé pour la gestion du trafic aérien en Ile-de-France, les informations produites par ce radar sont distribuées dans les centres de contrôle d’approche d’Orly et de Roissy Charles-de-Gaulle, mais également dans les grands centres de contrôle en route d’Athis-Mons, Brest, Reims et Bordeaux. Ce prix reconnait ainsi l’ambition de l’EPA Paris-Saclay d’être novateur dans tous les aspects de l’aménagement du campus Paris-Saclay.


Pour plus d’informations : www.epaps.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !