© Jérémy HOBART – DRONE 62

Depuis février 2017, les équipes de Spie batignolles nord sont à pied d’œuvre pour reconstruire la digue de Sangatte. Le chantier vise à rebâtir une digue de protection contre la mer sur 2.4 km. 

Elle remplacera la digue actuelle fortement altérée par une vague successive d’intempéries survenues depuis plusieurs années, la dernière en date étant la tempête Xaver du 5 décembre 2013.

Ce vaste chantier de 19 millions d’euros a été confié à l’agence calaisienne de Spie batignolles nord, spécialisée en travaux maritimes.

Le projet de la digue de Sangatte bénéficie d’une labélisation au titre du PSR(Plan De Submersion Rapide)

Le projet de reconstruction de la digue de Sangatte s’inscrit dans un vaste programme initié par l’état suite à la tempête Xynthia et à la mise en place en 2011 du Plan de lutte contre les Submersions Marines.

Ce chantier a fait l’objet de nombreuses expertises, enquêtes et réunions publiques pour aboutir à une conception de l’ouvrage permettant de garantir un niveau de protection correspondant à la concomitance d’une houle de période de retour annuelle et du niveau marin correspondant à la tempête XAVER et un impact maîtrisé des travaux sur les riverains et sur l’environnement.

Les travaux sont financés par l’Etat dans le cadre du fond de prévention des risques naturels majeurs (FPRNM), dit fond Barnier.

© Jérémy HOBART – DRONE 62

A l’issue d’un appel d’offre européen, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (Préfecture du Pas de Calais), maître d’ouvrage, a désigné Egis en qualité de maître d’oeuvre et le groupement d’entreprises Spie batignolles nord/EPV en qualité de constructeurs. Spie batignolles nord est mandataire du groupement d’entreprises.

Un chantier confié à un expert des travaux maritimes

La digue de Sangatte actuelle s’étend sur 1.8 km et se compose de 3 constructions réalisées à plusieurs périodes :

  • Grande digue sur 420 m, datant de 1598
  • Nouvelle digue sur 530 m, datant de 1864
  • Digue Béton sur 1 420 m de 1930

Depuis sa création, la digue de Sangatte a été fortement altérée par de multiples intempéries, nécessitant plusieurs opérations de reconstruction.

C’est dans ce cadre que Spie batignolles nord était déjà intervenue en 1992 et en 2008 sur la digue.

L’agence calaisienne de Spie batignolles nord, en charge des travaux de reconstruction de la digue de Sangatte, est spécialisée dans les travaux et l’ingénierie maritime. Elle a participé à de très grands chantiers maritimes tels que la construction du Port de Calais. Elle participe actuellement à son projet d’extension Calais Port 2015.

Les études d’Avant-Projet ont conduit au choix d’une digue en enrochements recouvrant intégralement l’ancien ouvrage. Elle est équipée en tête d’une dalle de circulation technique de 4,00 mètres de large en béton armé.

Le tracé de la nouvelle digue de 2.400 mètres est sensiblement identique à celui existant à l’exception notable de l’effacement d’un point singulier autour d’un blockhaus de la Seconde Guerre Mondiale.

La totalité des blockhaus présents dans l’emprise du chantier sera démoli par le groupement dont SBN est mandataire.

Le chantier comprend aussi le remplacement de 4 000 pieux en bois disposés sur l’estran répartis sur 19 rangées de pieux. Les épis ainsi constitués servent à limiter l’érosion marine et le transit de sable garantissant ainsi la pérennité du pied de digue.

© Spie batignolles

Un impact maîtrisé

La digue de Sangatte est située pour partie devant une zone d’habitation et pour une autre devant une zone naturelle. Le chantier a donc dû être adapté de sorte à garantir un environnement sécurisé pour les riverains et à préserver les zones environnementales sensibles.

De nombreuses réunions publiques ont été organisées pour présenter aux habitants la teneur des travaux et les mesures retenues pour limiter l’impact du chantier sur leur quotidien : densité du trafic poids-lourds, voies d’accès, adaptations des alignements de pieux bois pour limiter la gêne pour la pratique sportive maritime, balisage renforcé pour empêcher les badauds de rentrer dans l’emprise du chantier…

Les travaux réalisés sur la zone naturelle entraînent des obligations sur le plan environnemental, comme la mobilisation d’un ingénieur écologue et une réflexion approfondie sur la vie du chantier : gestion des déchets, périmètre de sécurité par rapport à la nidification, balisage de zones à protéger du piétinement…

Les travaux de reconstruction de la digue de Sangatte s’étaleront sur 15 mois, avec un arrêt en juillet et août 2017 pour rendre temporairement la plage aux estivants.

Les travaux seront livrés pour avril 2018.


Pour plus d’informationswww.spiebatignolles.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !