Avec sa campagne de communication en deux temps (septembre 2017, mars 2018) France Bois Forêt, revalorise le bois comme une filière d’avenir développée autour d’une ressource renouvelable et offrant des possibilités d’innovations infinies.

France Bois Forêt est l’inter-profession nationale de la filière Forêt-Bois

Elle est composée de 15 organisations professionnelles représentatives et de 7 partenaires :

France Bois Forêt a été créé fin 2004 à l’initiative des professionnels et sous l’égide du ministère de l’Agriculture en charge des forêts, sa mission est en particulier de promouvoir et de valoriser la forêt française, à travers les multiples usages du bois.

« La filière Forêt-Bois représente aujourd’hui plus de 400 000 emplois, soit davantage que l’industrie automobile, avec 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires ». – source BPI France

Grâce à la contribution dite “CVO”, l‘interprofession nationale finance des actions de recherche et développement, de promotion technique et de communication, de formation, d’éducation à l’environnement, de mise à disposition de données économiques… contribuant à développer l’activité économique et à relever les défis économiques et techniques auxquels le secteur est confronté.

Autre mission, et non des moindres, France Bois Forêt est une instance de concertation et de décision qui œuvre, en partenariat avec les autres instances de la filière (organisations interprofessionnelles ou professionnelles), à assurer le dynamisme et la cohérence de ses actions.

Ainsi France Bois Forêt travaille en étroite concertation avec l’association interprofessionnelle France Bois Industries Entreprises (FBIE), avec France Bois Régions (FBR) et le CODIFAB.

Le bois un vecteur d’avenir

40% des entreprises interrogées dans le cadre de l’Enquête nationale de la construction bois souhaitent embaucher en 2017 ! L’étude révèle les tendances positives des secteurs des logements collectifs et des extensions-surélévations de maisons individuelles.

Ceci s’explique notamment par la résistance mécanique et les qualités d’isolation thermique du bois, mais aussi par sa rapidité de mise en œuvre et sa légèreté qui en font un bon candidat pour les constructions et les extensions en surélévation, notamment les “dents creuses”.

ZAC Belcier – Bordeaux Euratlantique

Les qualités mécaniques du bois autorisent des portées plus grandes et des murs moins épais. Résultat : à emprise égale, la construction gagne de 4 à 6 % de surface utile, soit 8 m2 supplémentaires pour une surface brute de 120 m2 !

La mixité du bois avec d’autres matériaux (béton, verre, pierre ou acier) permet aussi de répondre aux exigences les plus élevées du marché. La construction d’immeubles de grande hauteur en bois se développe actuellement en France, comme chez ses voisins européens. Les projets architecturaux se multiplient, comme par exemple, un ensemble de 17 étages prévu dans la ZAC Belcier à Bordeaux.

Le bois : un matériau capable de grandes choses

Il permet de construire des architectures originales, spécifiques et nouvelles. Le bois est au coeur de nombreuses constructions innovantes, que ce soient des immeubles de bureaux, des immeubles de 8 ou même 20 étages, des bâtiments d’enseignement, des équipements sportifs ou agricoles, des crèches ou des logements.

De nombreux métiers de la création gravitent autour du bois, de l’ébéniste à l’architecte en passant par le designer. Les créateurs s’approprient le matériau pour proposer de nouveaux aménagements intérieurs et extérieurs et des objets de tous les jours : montres, lunettes, porte-monnaies, textiles ou même robes de soirée !

Si le bois permet autant de création, c’est aussi pour ses qualités esthétiques qui facilitent son intégration aux paysages : mobilier urbain, glissières de sécurité en haute montagne, mobilier d’aire de repos, etc…


Pour plus d’informations : www.franceboisforet.com – Crédits photos et vidéos : France Bois Forêt et Euratlantique Bordeaux

Abonnez-vous à nos newsletters !