L’artiste Catherine Feff, pionnière des bâches peintes figuratives et muraliste reconnue, associe la qualité des peintures Tollens à la réalisation de son travail.

Sa dernière oeuvre fait disparaitre un mur de 200 mde surface sous une fresque en trompe l’œil gigantesque, afin de renforcer la visibilité du Musée Paul Belmondo à Boulogne-Billancourt (92). Accompagnée des équipes Tollens, dans la préparation et l’application, Catherine Feff a pensé l’empreinte picturale d’après les sculptures du père de Jean-Paul Belmondo notamment, la « Femme en marche » qui invite à la suivre jusqu’aux portes du musée.

Partenaire historique du domaine culturel, le Groupe Tollens se réjouit d’apporter de nouveau son soutien à l’artiste et de participer ainsi à la qualité et au rendu de l’oeuvre.

Catherine Feff Studio

Une fresque en trompe-l’oeil pour indiquer l’accès au Musée

L’office du tourisme de Boulogne a passé commande auprès de Catherine Feff pour la réalisation d’un pan de mur, qui puisse être aussi discret que surprenant et s’intégrant dans le paysage urbain de la commune. Une fresque de 200 m2 de surface indiquera, depuis l’angle de la rue Saint-Denis et de l’avenue Jean Baptiste Clément, l’accès au Musée du sculpteur Paul Belmondo.

Démarré début juillet, le chantier a nécessité l’intervention, de 4 personnes, dont 2 peintres en bâtiment, pour venir à bout, au rouleau et au pinceau, de la façade de l’immeuble.

Pour créer cette oeuvre urbaine, Catherine Feff et ses équipes se sont inspirées d’architectures du XVIIIème siècle en y intégrant 4 sculptures choisies avec soin dans le travail de Paul Belmondo exposé au Musée. Ils ont usé de précision et d’astuce jusqu’au camouflage d’un local électrique qui s’intègre et participe au décor. L’élan directionnel est quant à lui impulsé par la grâce de « La Femme en marche » comme une invitation jusqu’aux portes du Musée.

Tollens au service de la technique picturale d’une artiste

Artiste des plus reconnues dans le domaine du trompe l’oeil, avec plus d’une centaine de références à son actif, Catherine Feff porte une attention toute particulière au choix des peintures pour sa technique picturale. « Afin d’assurer la pérennité d’un décor, il n’y a pas de secret, les bons produits utilisés sont gage de sûreté » souligne-t-elle. Cette association d’excellence, de son travail à la qualité des produits Tollens n’est pas une première. Elle est historique et s’est d’ailleurs déjà illustrée l’an dernier pour le Musée des années 30.

Du sur-mesure pour la préparation des surfaces et l’application

La façade de l’immeuble, d’une hauteur allant jusqu’à 15 m, présentait une granulosité notable nécessitant les meilleures préconisations en matière de préparation de surfaces.
Catherine Feff a suivi les conseils avisés des équipes Tollens quant aux choix des enduits et fixateurs pour reboucher les fissures et les creux. « Nous avons passé le temps nécessaire avec Tollens. Les caractéristiques et qualités produits doivent protéger la base aussi bien de l’humidité que du feu tout en offrant une couche moelleuse pour atténuer les aspérités de la surface » tient à préciser Catherine Feff. Concernant les peintures, de nombreux tests et l’expérience d’autres chantiers ont permis de choisir un produit écologique, sans odeur et résistant à l’humidité tout en offrant une finition artistique optimale. Sept plages de couleurs (issues de la gamme Elastryl satin de Tollens) ont été sélectionnées pour réaliser les surfaces de fond et les aspects secondaires, dessin de fenêtres, de statues, de plantes vertes…


Pour plus d’informations : www.tollens.com

Abonnez-vous à nos newsletters !