Soucieuse de la préservation de l’environnement, Lafarge France s’engage dans les matériaux bio sourcés et développe notamment des applications chaux-chanvre à partir de ses chaux Nathural, Tradibat 85 et Crualys.

Il s’agit de l’étape 7 : Isolation du plancher en chaux-chanvre

Au-delà de sa contribution à l’économie circulaire, le chaux-chanvre permet d’importantes économies d’énergie et apporte un véritable confort de vie aux occupants. Il a ainsi été sélectionné pour un chantier de rénovation d’un bâtiment du début du 19ème siècle à Heudreville, labellisé, bénéficiant d’un soutien technique et financier de Maisons Paysannes de France et en partie subventionné par la Fondation du Patrimoine.

Installation du contre solivage

Avant la mise en oeuvre du mélange chaux chanvre, un feutre a été installé sur la canisse. Le contre solivage a été mis en place.

L’université de Rennes a par la suite installé des capteurs hygrothermiques au sein du plancher. Ces capteurs permettront de mesurer les différentes températures et niveaux d’humidité du bâtiment pour garantir les performances et le confort apportés par les solutions chaux-chanvre.

Mise en place du « chaux chanvre »

Le mélange chaux chanvre est déposé sur la canisse sur une épaisseur de 30 cm et arasé sans tassement au niveau supérieur du contre-solivage.


Pour plus d’informations : www.lafarge.fr – Crédits photos : Lafarge

Abonnez-vous à nos newsletters !