Le chiffre d’affaires du Groupe atteint 29 537 millions d’euros (+17,3 %). Hors impact de la consolidation d’AVTOVAZ, le chiffre d’affaires du Groupe progresse de 12,2 % à 28 246 millions d’euros (+11,3 % hors effet de change).

Résumé des résultats :

  • Immatriculations en hausse de 10,4 % à 1,88 million d’unités.
  • Chiffre d’affaires du Groupe en hausse de 17,3 % à 29 537 millions d’euros (+12,2 % hors impact de la consolidation d’AVTOVAZ (1)).
  • Marge opérationnelle du Groupe à 1 820 millions d’euros, représentant 6,2 % du chiffre d’affaires. Hors AVTOVAZ, la marge opérationnelle progresse de 17,9 % et s’élève à 1 817 millions d’euros (6,4 % du chiffre d’affaires contre 6,1 % au premier semestre 2016).
  • Résultat d’exploitation du Groupe à 1 789 millions d’euros (+21,2 %) contre 1 476 millions d’euros.
  • Résultat net à 2 416 millions d’euros (+54,2 %) contre 1 567 millions d’euros.
  • Free cash flowopérationnel de l’Automobile positif à 358 millions d’euros.
  • Le Groupe confirme ses objectifs de l’année.

« Le Groupe affiche de nouveaux chiffres records pour un premier semestre. Ces résultats sont les fruits de notre plan de renouvellement de gamme, de notre expansion géographique et de l’engagement de tous les collaborateurs. Cette performance nous assure une solide assise pour la mise en oeuvre de notre prochain plan stratégique et nous permet de confirmer nos objectifs pour l’année » a déclaré Carlos Ghosn, Président-directeur général de Renault.

Le chiffre d’affaires de l’Automobile hors AVTOVAZ s’établit à 26 995 millions d’euros (+12,1 %) grâce essentiellement à la croissance des volumes (+4,4 points). La hausse des ventes aux partenaires contribue à cette croissance pour 2,5 points. Elle reflète le dynamisme de notre activité CKD en Iran et en Chine, et les ventes de véhicules assemblés en Europe (notamment avec le démarrage de la production de Nissan Micra). L’effet prix (+2,3 points) s’explique principalement par les hausses de prix liées au renouvellement de la gamme. L’effet change est positif à hauteur de 0,8 point.

La marge opérationnelle du Groupe s’élève à 1 820 millions d’euros et représente 6,2 % du chiffre d’affaires.

La marge opérationnelle de l’Automobile hors AVTOVAZ est en hausse de 171 millions d’euros (+15,3 %) à 1 292 millions d’euros et atteint 4,8 % du chiffre d’affaires contre 4,7% au premier semestre 2016. Cette performance s’explique principalement par la forte croissance de l’activité (impact positif de 346 millions d’euros) et la baisse des coûts industriels (204 millions d’euros d’impact positif). L’effet mix/prix/enrichissement ne profite plus comme en 2016 des hausses de prix dans les pays émergents pour compenser la dévaluation des devises et devient négatif à hauteur de 180 millions d’euros. Les matières premières ont un impact négatif de 132 millions d’euros. L’impact des devises (-99 millions d’euros) est légèrement négatif, principalement du fait de la dépréciation de la Livre sterling.

La marge opérationnelle d’AVTOVAZ s’élève à 3 millions d’euros, soit 0,2 % de son chiffre d’affaires. Pour rappel, cette dernière n’était pas consolidée dans les comptes du Groupe Renault en 2016.

La contribution du Financement des ventes à la marge opérationnelle du Groupe atteint 525 millions d’euros, contre 420 millions d’euros au premier semestre 2016. Cette hausse s’explique par la forte progression de la marge brute financière, en lien avec la croissance des encours de financement. Le coût du risque se stabilise à un niveau record de 0,29 % de l’actif productif moyen (0,30 % au premier semestre 2016).

Les autres produits et charges d’exploitation sont en amélioration ce semestre (-31 millions d’euros contre -65 millions d’euros au premier semestre 2016), notamment en raison de plus-values de cessions immobilières.

Le résultat d’exploitation du Groupe s’établit à 1 789 millions d’euros contre 1 476 millions d’euros au premier semestre 2016 (+21,2 %). Cette amélioration provient de la progression de la marge opérationnelle et de la réduction des autres charges d’exploitation.

Le résultat financier s’élève à -211 millions d’euros, contre -67 millions d’euros au premier semestre 2016. Cette dégradation provient de la première consolidation du résultat financier d’AVTOVAZ pour -64 millions d’euros, ainsi que de l’évolution négative d’autres éléments financiers (ajustements de valeur sur le titre participatif et gains de change).

La contribution des entreprises associées, essentiellement Nissan, s’élève à 1 317 millions d’euros, contre 678 millions d’euros au premier semestre 2016. La contribution de Nissan intègre au premier trimestre un produit exceptionnel lié à la vente de sa participation dans l’équipementier Calsonic Kansei.

Les impôts courants et différés représentent une charge de 479 millions d’euros, en diminution de 41 millions d’euros par rapport à 2016.

Le résultat net s’établit à 2 416 millions d’euros (+54,2 %) et le résultat net, part du Groupe, à 2 379 millions d’euros (8,77 euros par action par rapport à 5,51 euros par action au premier semestre 2016).

Le free cash flow opérationnel de l’Automobile (y compris AVTOVAZ) est positif à hauteur de 358 millions d’euros après prise en compte d’un impact positif de la variation du besoin en fonds de roulement pour 191 millions d’euros.

Au 30 juin 2017, les stocks totaux (y compris le réseau indépendant) représentent 63 jours de vente contre 60 jours à fin juin 2016.

Perspectives 2017

En 2017, le marché mondial devrait connaître une croissance de 1,5 % à 2,5 %. Le marché européen est toujours attendu en hausse de 2 % sur la période. Le marché français devrait progresser de 2 %.

Hors d’Europe, le marché russe pourrait croître de plus de 5 % (prévision précédente d’au plus 5 %), et le marché brésilien de 5 % (contre une hypothèse de stabilité précédemment).

La Chine (+5 %) et l’Inde (+8 %) devraient poursuivre leur dynamique de croissance.

Dans ce contexte et après consolidation d’AVTOVAZ, le Groupe Renault confirme ses objectifs pour l’année 2017 :

  • accroître son chiffre d’affaires au-delà de l’impact d’AVTOVAZ (à taux de change constants)*,
  • accroître la marge opérationnelle du Groupe en euros*,
  • générer un free cash-flowopérationnel de l’Automobile positif.

* Comparé aux résultats 2016 publiés par le Groupe Renault


Pour plus d’informations : www.groupe.renault.com

Abonnez-vous à nos newsletters !