Le Conseil d’administration de Manitou BF, a arrêté les comptes du premier semestre 2017, avec un chiffre d’affaire de +17% par rapport au semestre 1 de 2016.

 

 

  • Chiffre d’affaires du S1 2017 de 805 M€, +17% vs. S1 2016, + 15% à taux de change et périmètre constants
  • Prises de commandes machines T2 de 408 M€, vs. 276 M€ au T2 2016, amplifiées par la fin de la loi sur le sur-amortissement en France
  • Carnet de commandes machines fin T2 de 506 M€, vs. 304 M€ au T2 2016
  • Résultat opérationnel courant de 48 M€ (6,0% des ventes), vs. 39 M€ (5,6% des ventes) au S1 2016
  • EBITDA1 de 62 M€ (7,7% des ventes) vs. 53 M€ (7,7% des ventes) au S1 2016
  • Résultat net de 30 M€ vs. 23 M€ au S1 2016
  • Perspective de croissance annuelle du chiffre d’affaires désormais estimée supérieure à 15%
  • Perspective d’amélioration du taux de résultat opérationnel sur l’exercice désormais estimée de 70 à 100 points de base

Michel Denis, Directeur général a déclaré : « Le groupe réalise un excellent semestre avec une croissance forte de son activité résultant d’une accélération globale des marchés, notamment des loueurs, et du renforcement de nos parts de marché du fait de la performance reconnue des produits et services et de l’élargissement de la gamme. Les prises de commandes ont été fortes sur la plupart des marchés, et amplifiées en France par l’arrivée à son terme en avril dernier de la loi sur les sur-amortissements pour lesquels nous avons reçu de très fortes commandes. Notre carnet de commandes atteint un record historique, et son écoulement s’étalera au delà de l’année 2017.

D’un point de vue opérationnel, l’ensemble de nos sites de production est monté rapidement en puissance, source d’efforts et d’adaptation importants. Par ailleurs, nous constatons une remontée progressive des prix des matières premières et composants.

Je me réjouis également de l’accélération de la division Services & Solutions, qui après 3 années de travail intense commence à tirer profit de tous les efforts réalisés, et de la formidable accélération de l’activité de la division MHA. Nos efforts se concentrent maintenant sur le renforcement de la division CEP au sein de laquelle un travail important d’intégration de notre acquisition en Inde est lancé, en parallèle d’un travail d’amélioration de la performance opérationnelle. »

 Revue par division

La Division Manutention et Nacelles (MHA – Material Handling & Access) a réalisé un chiffre d’affaires semestriel de 563 M€ en progression de +19% hors impact de change par rapport au S1 2016.

La division se développe avec un dynamisme toujours marqué de la construction et une accélération dans la manutention industrielle. Le renouvellement de la gamme agricole dynamise l’activité. Seul le secteur minier reste stable. Les prises de commandes sont fortes, plus particulièrement en France où la division a bénéficié jusqu’en avril dernier de demandes exceptionnelles liées à la fin de la loi sur le sur-amortissement, et pour lesquelles 55 M€ de commandes reçues avec 10% d’acompte ne seront livrées qu’après 2017.

Le levier opérationnel a été impacté par la baisse de la livre sterling et émoussé temporairement par l’organisation des montées en cadences de production, le poids relatif des loueurs sur le semestre, et le décalage des effets des hausses de prix lié à la profondeur du carnet de commandes. Le résultat opérationnel de la division enregistre une progression de 3,7 M€ à 39,5 M€ et représente 7,0% du chiffre d’affaires contre 7,5% en 2016.

La Division Matériel Compact (CEP  – Compact Equipment Products), a réalisé un chiffre d’affaires de 117 M€ en progression de +13% par rapport au S1 2016, +6% à taux de change et périmètre constants. L’activité de la division tire profit d’un retour des loueurs en Amérique du Nord, ainsi que d’une bonne tenue des prises de commandes sur l’ensemble des territoires. CEP clôt le semestre avec le plus haut niveau de carnet depuis deux ans.

La remontée d’activité s’opère dans un contexte de tension sur les matières premières et la main d’oeuvre, et d’une revalorisation du dollar favorable à la division mais encore trop récente et modeste pour en améliorer de façon sensible le profil financier. A noter que CEP, dont l’organisation managériale a évoluée en avril dernier, intègre également depuis début mai, les activités de la nouvelle acquisition du groupe en Inde.

Le résultat opérationnel ressort à -2,2 M€, soit un niveau de perte réduit par rapport au S1 2016.

Avec un chiffre d’affaires de 125 M€, la Division Services & Solutions (S&S) enregistre une progression de +13% de son activité, +10% à taux de change et périmètre constants. Le chiffre d’affaires enregistre un taux de croissance fort, résultant d’une accélération de la demande de pièces de rechange ainsi que de la montée en puissance des nouveaux services désormais disponibles.

La division a également réintégré la plateforme de gestion de pièces de rechange en Amérique du Nord, dans un souci d’amélioration de sa performance opérationnelle et financière. Bénéficiant d’un levier opérationnel soutenu, le résultat opérationnel courant de la division ressort à 10,7 M€, soit  un doublement par rapport au S1 2016, et représente 8,6% du chiffre d’affaires contre 4,8% un an avant.

Autres informations

Evolutions du périmètre

Les états financiers de la société Manitou Equipment India, acquise auprès de TEREX, sont intégrés à partir du 8 mai 2017 dans les comptes consolidés, pour un chiffre d’affaires de 4,8 M€.

Événement post clôture

Le groupe Manitou a annoncé le 25 juillet la finalisation de l’acquisition de 55% de la société LifRite en Australie, distributeur fortement implanté dans le secteur minier en Australie occidentale.

Litige juridique

Le 22 mai 2017, le groupe Manitou a annoncé avoir été assigné par la société JCB, en France et au Royaume-Uni,  pour la contrefaçon de deux brevets européens. Il a ensuite été assigné le 29 mai 2017 en Italie, sur les mêmes fondements et sans quantification du montant des demandes.

Le groupe Manitou est en complet désaccord avec les allégations figurant dans les assignations du demandeur et a l’intention de se défendre de façon vigoureuse contre ces allégations.

Perspectives 2017

La performance du premier semestre, les bonnes perspectives de marché et la profondeur du carnet de commandes conduisent le groupe à réviser la perspective de chiffre d’affaires de l’exercice qui devrait être supérieure à 15% par rapport à 2016.

En conséquence, la perspective d’évolution du résultat opérationnel est relevée, avec une progression du taux de 70 à 100 points de base par rapport à 2016, pour atteindre un taux de l’ordre de 6,0% à 6,3% du chiffre d’affaires.


Procédures d’audit effectuées

1 EBITDA : Résultat opérationnel avant dotations et reprises d’amortissements

2 Gearing : Ratio de la dette nette divisé par le montant des capitaux propres


Pour plus d’informations : www.manitou-group.com

Abonnez-vous à nos newsletters !