OBM Construction, entreprise générale de construction bois, réalise actuellement le restaurant scolaire Maurice Genevoix, à St Jean le Blanc (45) avec des contraintes complexes d’emplacement sur le bâtiment existant, en site occupé, et de durée. Grâce à un chantier exécuté en 4 phases, cette nouvelle cantine sera finalisée en seulement 8 mois. 

 

Par ailleurs, le confort des élèves est au cœur de cette réalisation, tant pendant la phase de chantier avec un minimum de nuisances (grâce aux avantages d’une construction en filière sèche), qu’à long terme avec une bonne acoustique, un apport lumineux agréable et une température adaptée.

Construire le nouveau restaurant scolaire…sur l’ancien, en un temps rapide

Une des difficultés du projet était la nécessité de construire la nouvelle cantine scolaire sur l’ancienne (modulaire), sans pour autant interrompre les repas pendant le chantier.

Grâce à une proposition constructive stratégique, basée sur un système constructif bois, V+C Architecture a remporté le projet, choisissant OBM Construction, entreprise générale de construction bois experte de ce type de solution.

Cette spécificité a amené l’équipe à orchestrer une construction en 4 phases :

  1. Une première moitié du nouveau bâtiment montée juste à côté de l’ancien,
  2. En seulement 4 mois, mise en service de cette première moitié, avec une galerie de liaison avec l’existant,
  3. Première moitié de l’ancien démontée ; puis construction à cet emplacement de la deuxième moitié du nouveau bâtiment,
  4. La dernière moitié de l’ancien finalement démontée.

L’ensemble de la construction aura été réalisée en seulement 8 mois : 4 mois pour les phases 1+2, puis 4 autres mois pour les phases 3+4.

Ce temps de construction exceptionnel a été permis grâce aux avantages constructifs du bois qui nécessitent en moyenne 2 fois moins de temps qu’une construction traditionnelle tout béton. Cette rapidité s’explique essentiellement par l’allègement des fondations du clos-couvert, la mise en œuvre et l’exécution très rapide, l’absence de temps morts dû au séchage et la disponibilité immédiate pour les aménagements et les finitions.

Optimisant la durée de construction dès le début, avec la fabrication des éléments constitutifs du bâtiment dans son usine, puis leur livraison sur le chantier, OBM Construction a ainsi pu monter en un temps record les façades préfabriquées, les murs, planchers et murs de refend en bois massif (CLT).

Ce restaurant scolaire permet le service des 260 repas chaque jour. Ce déjeuner a lieu dans deux grandes salles pour les 160 élèves de maternelle (75 x2), avec service à table, tandis que les 100 enfants en primaire bénéficient d’un self, organisé en deux services successifs (50 x 2).

Un chantier en site occupé, réfléchi pour la sécurité et l’absence de gêne des enfants

Avec une livraison prévue en Août 2017, la majeure partie de ce chantier est réalisée en site occupé, ce qui implique des nuisances vraiment minimales. En effet, au-delà de l’école qui accueille toujours normalement les cours, la cantine elle-même reste en fonctionnement pendant le chantier.

Compte tenu de ces contraintes, la construction bois était une solution particulièrement adaptée puisqu’elle assure un chantier propre engendrant très peu de nuisances, à commencer par un faible niveau sonore, et beaucoup moins d’équipements et de personnes sur place.

Un important travail en amont a été réalisé sur la circulation des personnes pendant la période du chantier. En effet, il fallait réfléchir à la meilleure solution vis-à-vis des déplacements des élèves, parents, enseignants…mais également livraison et cuisine de la cantine, ainsi que les accès chantier. De plus, une grande partie des occupants du site étant des enfants, la sécurité a dû être pensée de façon encore plus approfondie.

Un bâtiment lumineux à toiture inversée, avec un excellent confort acoustique

L’architecte V+C a choisi de concevoir une toiture inversée, semblable à une fleur de lotus qui remonte à l’extérieur, ici par un ensemble de quatre trapèzes. Au-delà de son esthétique intéressante et différente, cette toiture inversée sur membrane imitation zing permet d’optimiser l’apport solaire et contribue à la bonne acoustique du bâtiment.

Pour habiller ce bâtiment en ossature bois, un bardage stratifié en camaïeu de vert a été retenu, s’implantant alors délicatement sur ce site au coeur de la nature. Les deux entrées (élèves de maternelle et primaire) sont marquées par des casquettes, en trapèze également, afin de protéger les élèves de la pluie lors de l’arrivée et l’attente à la cantine.

L’orientation et plus généralement l’apport solaire ont fortement été réfléchis. Ce bâtiment n’est pleinement utilisé que quelques heures dans la journée (essentiellement entre 12 et 14h) et se doit d’être bien lumineux pour le confort des élèves, mais tout en évitant un effet de surchauffe. Pour répondre à ce besoin, une tôle métallique perforée a été retenue par l’architecte. Cette résille métallique, en plus de son intérêt esthétique et lumineux, fait ainsi office de brise-soleil.

Afin de renforcer encore la bonne acoustique du bâtiment, un traitement des murs et des plafonds a été appliqué, et un mobilier spécifique a été choisi.

Pour apporter une bonne température à coût raisonné, une réflexion a été menée permettant de réutiliser une partie du système de chauffage (chaudière) de l’école pour le restaurant scolaire, permettant ainsi d’économiser tout en apportant un chauffage pertinent au besoin de ce nouveau bâtiment.

Enfin, ce projet comprend la fourniture et la pose du matériel de cuisine (cuisine en liaison chaude, basée sur un maintien à température jusqu’à l’arrivée des élèves).

Fiche chantier

  • Maître d’ouvrage : Commune de Saint-Jean-Le-Blanc
  • Architecte : Cabinet V+C
  • Surface 440 m²
  • Type de procédure Marché à procédure adaptée
  • Date de livraison Août 2017
  • Délai de réalisation 8 mois (en cours)

Pour plus d’informations : www.obmgroupe.net  – Crédit Photos : OBM Construction – BTP Gallery

Abonnez-vous à nos newsletters !