Entamée en 2015, la construction du Centre Aquatique des Iris à Antony (92) s’inscrit dans la politique de rénovation du quartier Pajeaud, qui retrouve au fil des chantiers un nouveau dynamisme.

La fin des travaux est prévue en novembre 2017. Le projet couvre 4 000 m2, répartis entre deux éléments majeurs : le grand bassin, qui remplacera l’actuelle piscine des Iris, et la fosse de plongée de 20 mètres de profondeur, un équipement rare en France qui n’en compte que sept actuellement, et la seule au sud de l’Ile-de-France. Cette piscine est aussi exceptionnelle par l’ampleur de la végétalisation de la couverture. Pour l’isolation thermique, le maître d’œuvre BVL Architecture et son économiste, le Cabinet Brageot, ont retenu une isolation en verre cellulaire de type Foamglas, leader dans l’isolation des piscines.

Le maître d’ouvrage, la Communauté d’Agglomération des Hauts-de-Bièvre, et depuis janvier 2016, l’Établissement Public Territorial 2 de la Vallée Sud-Grand Paris (Antony), a confié la conception de l’ensemble du Centre Aquatique des Iris à BVL Architecture et le Clos Couvert à Colas Bâtiment, entité de Colas Ile-de-France Normandie. Le sous-traitant pour la partie couverture est l’entreprise Cibétanche.

Des aménagements pour le sport, le loisir et le bien-être

Situé sur les terrains de l’ex-IUFM, le Centre Aquatique des Iris offrira aux usagers un grand bassin sportif couvert de 25 x 21 mètres avec 8 couloirs, et un autre dédié à l’apprentissage et aux loisirs.

Il proposera également un espace bien-être avec saunas et douches massantes. Réservée aux plongeurs, la fosse est un pôle important d’attractivité du Centre Aquatique. Les amateurs de cette discipline sportive pourront descendre jusqu’à 20 mètres sous l’eau pour s’entraîner en apnée ou avec bouteilles.

Des bâtiments bien intégrés au paysage urbain

Implanté rue Pajeaud, entre le collège Anne-Franck et des immeubles en construction, le nouveau Centre Aquatique des Iris a été pensé avec le souci de l’intégrer parfaitement à son environnement. La façade Sud, qui regarde le côté pavillonnaire de la rue, est de faible hauteur pour se rattacher au tissu urbain. La cinquième façade, qui intègre l’espace solarium du complexe, a été végétalisée sur sa plus grande partie. La toiture, visible depuis les constructions adjacentes, ne comprend aucune installation technique, mais uniquement un large espace vert.

Les matériaux constituant la couverture ont été choisis pour durer. L’isolation thermique en verre moussé rigide de type FOAMGLAS® a aussi pour mission de protéger la toiture de tout risque de condensation. L’ensemble est surmonté d’un tapis de sédums précultivé sur un support de culture en fibres de coco biodégradable avec substrat de la société OPTIGREEN. La toiture présente ainsi un large couvert végétal, destiné à être harmonieux été comme hiver.

Verre cellulaire Foamglas :

Dans les locaux en forte à très forte hygrométrie, plus que dans tout autre type d’ouvrage, les parois sont soumises à des contraintes hygrothermiques très importantes. En effet, la pression partielle de vapeur à l’intérieur de l’ouvrage peut être de 4 à 8 fois plus importante qu’à l’extérieur par température extérieure froide. La formation de condensats dans les toitures constitue un risque majeur. Les conséquences en sont bien identifiées : une présence d’humidité dans l’isolant (s’il est non étanche dans la masse) qui entraîne une dégradation de la performance thermique, une augmentation de la consommation énergétique, et un vieillissement prématuré de l’ouvrage (corrosion, tassements, pourrissements, création de surcharge…).

Dès lors, le choix de l’isolation et de ses techniques d’assemblages avec les produits connexes doit faire l’objet de toutes les attentions. En la matière, à ce jour, le verre cellulaire offre une garantie thermique de 25 ans et une étanchéité à l’humidité de même durée dans la masse de la couche isolante réalisée. En effet, les plaques isolantes sont non seulement collées à l’élément porteur, mais également collées entre elles.

Composé de cellules hermétiquement closes, le verre cellulaire Foamglas offre une combinaison de propriétés : une insensibilité à l’eau et à la vapeur d’eau, une forte résistance à la compression ainsi qu’une isolation thermique qui ne s’altère pas dans le temps.

Hairaquatic – Foamglas : la toiture thermo -acoustique en milieu humide

Développé depuis plus de 20 ans par ArcelorMittal France et Pittsburgh Corning France, il conjugue un bac acoustique prélaqué spécifiquement pour les milieux humides et un isolant étanche.

Les tôles d’acier nervurées perforées Hacierco 74 SPA intègrent, dans les vallées, un absorbant acoustique recouvert d’une bande de pontage. L’isolant en verre cellulaire Foamglas T4+ est collé en pleine adhérence sur les plages d’onde. L’ensemble est recouvert de 2 couches d’étanchéité élastomère qui recevront le complexe de végétalisation.

  1. Tôle d’acier nervurée perforée
  2. Absorbant acoustique
  3. Bande de pontage
  4. Plaques Foamglas collage à chaud ou à froid
  5. 1re couche d’étanchéité élastomère
  6. 2nde couche d’étanchéité élastomère ou synthétique

Cette solution est idéale pour la réalisation d’ouvrages associant des impératifs en termes d’absorptions acoustiques et d’ambiances intérieures humides. Elle propose en une seule paroi l’ensemble des prestations suivantes : éléments porteurs, traitement acoustique, couche pare-vapeur, isolation thermique, étanchéité avant la finition végétalisée qui tapissent une grande partie de la cinquième façade de l’ouvrage. Permettant cette ensemble unique thermo-acoustique, le verre cellulaire est aussi en cela un isolant économique.

Avantages du système

  • Couche isolante étanche à l’eau, à l’air et à la vapeur
  • Élimine les risques de condensation
  • Couche isolante et étanche à la vapeur. Même par grand froid, l’air humide intérieure ne peut pas “rencontrer“ la température de rosée située dans l’isolant. Les cellules hermétiquement closes du verre moussé rigide et le collage des plaques entre elles garantissent le bon fonctionnement de l’isolation de la toiture
  • Utilisation de bacs perforés acoustiques en TFH
  • Système compacte et économique regroupant esthétique, protection hygrothermique et acoustique.
  • Foamglas est l’isolation incombustible nouvellement la plus performante à destination des toitures sous étanchéité avec Foamglas T3+, de lambda de 0.036 W/m.K.

Pour plus d’informations :  www.foamglas.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !