Avec un carnet de commandes plus que rempli au 1er trimestre 2017, le groupe Manitou doit faire face à un pic d’activité, et compte bien enrichir ses effectifs de soudeurs pour répondre à la demande. Près de 1400 collaborateurs sont présents sur le site d’Ancenis, dont 650 opérateurs.

Parmi les nombreux métiers que l’on retrouve sur les lignes de production du groupe, les soudeurs sont particulièrement impactés. Ces lignes d’assemblage, sur l’ensemble des sites en France, font ainsi face à de nombreuses variations de cadence. Afin d’honorer ses délais de livraison, le groupe a décidé de recruter de nombreux soudeurs (MIG-MAG) en CDI. Ces postes, basés sur le site de “l’Aubinière” à Ancenis, sont à pourvoir dès que possible. Affichant de très belles performances depuis le début de l’année, le groupe peine pour autant à recruter dans ces métiers souvent délaissés par les jeunes diplômés.

Michel Rodrigues, DRH de la division MHA (Material Handling & Access) veut faire tomber les barrières sur la profession de soudeur : “Nos soudeurs possèdent une très bonne expertise, mais cette dernière tend à se raréfier depuis quelques années. Devenir soudeur, c’est s’assurer aisément d’un CDI à la fin de ses études. Malgré une très forte demande, l’offre s’amoindrit et nous ne trouvons pas toujours cette compétence dans la région Pays de la Loire. Nous souhaitons donc élargir notre recherche de soudeurs aux régions limitrophes. Avec de nombreuses gammes de machines assemblées sur son site d’Ancenis, le groupe Manitou espère recruter rapidement des soudeurs.

Nul doute que la bonne santé du groupe ligérien pourrait tenter plus d’un candidat.

Les candidatures sont à envoyer depuis l’espace “Ressources Humaines” sur le site  www.manitougroup.com.  


Pour plus d’informations : www.manitougroup.com.  

Abonnez-vous à nos newsletters !