La discipline a été inventée en 1949, par Joe Sobeck. Il l’avait alors nommée « paddle rackets ». Aujourd’hui devenue racquetball, ce sport est pratiqué mondialement, des championnats du monde ont d’ailleurs lieu tous les 4 ans.

 

 

La fédération internationale a organisé en 2013  la  17ième édition de cette compétition avec l’ambition que le racquetball devienne un jour discipline olympique.

En France, la fédération française de racquetball a été fondée en 2008, sous le nom de Paris racquetball. Elle a rejoint l’année suivante la fédération européenne de racquetball. Ce n’est qu’un peu plus tard qu’elle devient France racquetball dont la dynamique de développement semble aujourd’hui freinée comme en témoignent les faibles activités enregistrées sur son site Internet et son compte Facebook.

Pratiqué dans une pièce fermée, le racketball présente de nombreuses similitudes avec le squash (sport qui fera l’objet d’un prochain article). Les différences se situent dans les règles de pratique. Le nombre de jeu est de 3 pour le squash et 2 pour le racquetball, quant au nombre de points ceux-ci passent respectivement de 11 à 15.

Si un joueur gagne les 2 jeux de 15 points il a gagné le match.  Il peut arriver que les  joueurs gagnent une manche chacun, pour les départager un jeu décisif appelé « tiebreak » de 11 points est joué. Le court est divisé en zones, une pour le service, une pour la sécurité des joueurs, une zone de réception lorsque la balle sort de cette zone le point est perdu.


Le saviez-vous ?

Comme beaucoup de sports de raquettes tels que le tennis ou la pelote basque, le racquetball serait un descendant du Jeu de Paume (sport inventé au 13ème siècle en France).

Jonathan Stocker – BTP Gallery

Abonnez-vous à nos newsletters !